La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 091,23
    -60,78 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    13 011,83
    -90,72 (-0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0196
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 092,42
    -411,60 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,80
    -12,01 (-2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 291,17
    -14,03 (-0,33 %)
     

Réforme du RSA : une expérimentation lancée à l'automne dans certains départements ?

C'était l'une des mesures phares, et controversée, d'Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle : la réforme du Revenu de solidarité active (RSA). Et selon les informations du journal Les Échos, mercredi 3 août, le gouvernement souhaite passer à l'action dès cet automne. Élisabeth Borne envisagerait en effet une expérimentation dans plusieurs départements, puis une généralisation du dispositif début 2024. Pour rappel, il est prévu de conditionner le versement du RSA à 15 à 20 heures d'activité hebdomadaire (suivi d'une formation, période d'immersion en entreprise, réalisation d'un stage, participation à des ateliers permettant de faire un bilan personnalisé...). Si cette obligation n'est pas respectée, la prestation sera retirée progressivement.

Dans un rapport publié en début d'année, la Cour des comptes pointait justement le manque d'accompagnement des bénéficiaires du RSA : moins d'un allocataire sur cinq est orienté vers un organisme d'accompagnement. Sept ans après l'entrée au RSA, seul un tiers des bénéficiaires en sont sortis en trouvant un emploi. Et celui-ci serait durable pour un tiers seulement d'entre eux… "À défaut d'un engagement fort de l'ensemble des acteurs, le RSA risque d'évoluer, pour un nombre croissant de personnes, vers une simple allocation de survie, marquant l'échec des ambitions affichées en 2008 lors de sa création", estime la Cour des comptes.

Pour remédier à ce problème, le gouvernement souhaite donc s'inspirer du Contrat d'engagement jeune (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le couac de l’augmentation des retraites, l'audit énergétique obligatoire des passoires thermiques encore repoussé… Le flash éco du jour
Touraine : face à la sécheresse, des agriculteurs plantent du sorgho, moins gourmand en eau
Le FMI se dit prêt à aider le Bangladesh en pleine crise financière
Un entrepreneur condamné pour une fraude colossale au Royaume-Uni
Airbus : l’avionneur met fin à son contrat avec Qatar Airways

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles