Publicité
Marchés français ouverture 17 min
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 017,98
    -9,73 (-0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 975,08
    -1 115,89 (-1,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 266,72
    +17,60 (+1,41 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

Réforme des retraites : un premier jour sous haute tension à l'Assemblée nationale

Olivier Rateau/Adobe Stock

"La réforme ou la faillite" : à la veille d'une nouvelle journée de mobilisation dans la rue, le gouvernement a tenté de défendre lundi sa très controversée réforme des retraites, au coup d'envoi de débats électriques à l'Assemblée nationale où des assauts de LFI et du RN ont été repoussés. Série de rappels au règlement et suspension de séance ont retardé les discours des ministres dans un hémicycle surchauffé où les oppositions ont ferraillé autour du projet gouvernemental, qui prévoit un recul de l'âge de la retraite de 62 à 64 ans.

C'est "une réforme d'équité et de progrès qui répartit l'effort de manière juste", a affirmé le ministre du Travail Olivier Dussopt, prêt à "aller plus loin" pour améliorer l'emploi des seniors ou les pensions des femmes. L'ancien socialiste a été chahuté par la gauche, qui l'a traité de "vendu". "Vous faites du favoritisme pour les riches", l'a tancé l'Insoumis François Ruffin, en référence aux soupçons de favoritisme visant le ministre dans l'attribution d'un marché public lorsqu'il était maire en Ardèche.

A sa suite, le ministre des Comptes publics Gabriel Attal est monté au créneau contre les opposants au projet. "C'est la réforme ou la faillite" du système de retraites, a-t-il argué, renvoyant dos à dos la Nupes et son "canon fiscal", et le RN, "camp du mensonge et des privilèges". Par 292 voix contre 243, et 3 abstentions, les députés ont repoussé une motion de rejet de l'ensemble du projet de loi portée par les insoumis. Leur patronne Mathilde (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grève du 7 février contre la réforme des retraites : premières manifestations, la CGT appelle à des "grèves plus dures" et "plus massives"
Inflation : le gouverneur de la Banque de France prévoit un pic "très probable" d'ici juin
Des produits pour les cheveux L'Oréal sont-ils cancérigènes ?
Le déficit commercial de la France s'envole : un record historique !
La Corée du Nord compte intensifier ses exercices militaires en vue d'une "préparation à la guerre"