La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 599,43
    -108,95 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Réforme des retraites : un "no deal" avec la CFDT en cas de report de l'âge légal

Nicolas Sandanassamy/Capital

"Il faut que ce soit clair, même avec des mesures positives sur les carrières longues ou la pénibilité, on reste opposé à la réforme (des retraites, ndlr) avec une mesure d’âge. Il n’y aura pas de deal avec la CFDT", affirme Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, premier syndicat français dans une interview publiée sur le parisien.fr samedi 7 janvier. A quelques jours de la présentation d'une réforme explosive des retraites prévue mardi, les syndicats font monter la pression contre le gouvernement qui prévoit de mettre en oeuvre un probable report de l'âge de départ à 64 ans, avec des mesures d'accompagnement sur l'emploi des seniors ou la pénibilité.

"Si Élisabeth Borne continue de penser que la bonne réforme, c’est le report de l’âge légal, on fera tout pour que le gouvernement recule. Et on utilisera tous les leviers qui sont les nôtres !", a averti le N.1 de la CFDT qui retrouvera ses homologues mardi soir pour envisager une riposte commune face au projet gouvernemental.M. Berger s'inscrit par ailleurs en faux contre l'argument de l'exécutif assurant que la réforme des retraites tirerait sa légitimité de la réélection d'Emmanuel Macron en 2022 dont elle figurait dans le programme. "Les Français n’ont pas donné de quitus sur les retraites au moment de l’élection présidentielle, il faut arrêter de raconter des histoires (...) Si l’on s’est autant démenés entre les deux tours de la présidentielle, c’est pour éviter l’élection de Marine Le Pen, ce n’est, évidemment, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Brésil : plusieurs bâtiments officiels pris d'assaut par les Bolsonaristes, la situation sous contrôle
Intelligence artificielle : voici ce qui nous attend en 2023
Influenceurs : bientôt un code de bonne conduite mis en place par le gouvernement ?
Réforme des retraites : "la responsabilité" des Républicains saluée par le gouvernement
Le géant bancaire Wells Fargo licencie un de ses hauts cadres qui aurait... uriné sur une septuagénaire