Publicité
Marchés français ouverture 1 h 43 min
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    37 973,81
    -840,75 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0707
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 965,21
    +23,43 (+0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 085,30
    +289,64 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 407,62
    -10,25 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     

Indemnité chômage : voici pourquoi vos droits risquent de baisser

©Capital

Un accord a finalement été trouvé. Ce vendredi 10 novembre, les organisations syndicales et patronales se sont entendues sur un texte commun pour la future convention d’assurance chômage, qui s’appliquera à compter de 2024. Les syndicats ont jusqu’au 17 novembre pour se prononcer sur ce texte proposé par le patronat mais la CFDT, la CFTC et Force ouvrière ont d’ores et déjà annoncé qu’elles le signeraient. En revanche, la CGT et la CFE-CGC s’y sont opposées.

Divisé en six chapitres, cet accord prévoit - entre autres - de «simplifier et améliorer la lisibilité et l’efficacité de la réglementation d’assurance chômage». Cela passerait notamment par une mensualisation du versement de l’allocation. Cette mesure portée par le patronat ne date en réalité pas d’hier : les organisations d’employeurs avaient déjà avancé cette piste lors de la négociation avec les syndicats en amont de la réforme de l’assurance chômage de 2019.

Mais de quoi parle-t-on exactement ici ? La mesure peut en effet surprendre, quand on sait que l’allocation chômage est déjà versée mensuellement. En fait, la nuance est fine. Aujourd’hui, le montant perçu par les demandeurs d’emploi est versé pour chaque jour du mois. Autrement dit, en l’absence d’événements survenant en cours de mois (reprise d’une activité professionnelle, perception d’une indemnité journalière de Sécurité sociale, etc.), un allocataire perçoit l’équivalent de 30 ou 31 indemnités journalières selon le nombre de jours dans le mois (28 ou 29 en février). (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme de l’assurance chômage : ces règles d’indemnisation qui pourraient être assouplies en 2024
CPF : 16 questions-réponses pour tout comprendre au dispositif de formation
Assurance chômage : ce qu’il faut retenir du compromis trouvé par les partenaires sociaux
Assurance chômage : un accord se dessine entre les partenaires sociaux
Peut-on se faire licencier pour «insolence» ? La Cour de cassation a tranché