Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 193,98
    +20,11 (+0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 329,48
    -30,85 (-2,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Quinzaine des Cinéastes : cette affiche pour le Festival de Cannes rappelle un changement pertinent

(Affiche Leonor Silveira dans « Val Abraham » de Manoel de Oliveira en 1993)
(Affiche Leonor Silveira dans « Val Abraham » de Manoel de Oliveira en 1993)

CINEMA - Alors que le Festival de Cannes se profile à l’horizon, du 17 au 26 mai, la Quinzaine des Cinéastes a dévoilé l’affiche de sa 55e édition. Elle rappelle que la sélection, qui s’appelait la Quinzaine des réalisateurs depuis 1969, a changé de nom en juin 2022, pour favoriser l’inclusivité.

La Société des réalisateurs de films (SRF), qui chapeaute l’événement, avait en effet choisi ce terme épicène et avait elle-même décidé, lors de l’assemblée générale annuelle en juin, de se rebaptiser « Société des réalisatrices et réalisateurs de films ».

Pour l’édition 2023, la Quinzaine des Cinéastes a choisi de dédier son affiche à la comédienne Leonor Silveira. Dans un plan du film Val Abraham de Manoel de Oliveira, l’actrice fixe la caméra. Sorti en 1993, ce film fête ses 30 ans cette année.

Bovary par Oliveira

Comme le rappelle Première, Manoel de Oliveira s’était inspiré pour ce long-métrage de Madame Bovary de Gustave Flaubert. Il y raconte l’histoire d’Ema, jeune femme mariée à un médecin qui se réfugie dans la poésie et le romantisme pour s’évader de sa vie qu’elle trouve ennuyeuse. Mais ses recherches d’idylles ne parviennent pas à la satisfaire.

PUBLICITÉ

Depuis 1969, cette section non compétitive du Festival de Cannes propose chaque année une sélection de longs et courts métrages inédits.

L’an dernier, la sélection comportait notamment Revoir Paris d’Alice Winocour, Les Cinq Diables de Léa Mysius, La Montagne de Thomas Salvador, Men d’Alex Garland, ou encore Falcon Lake de Charlotte le Bon. Celle de 2023 devrait être bientôt dévoilée.

À voir également sur Le HuffPost :

« Sept hivers à Téhéran », la bande-annonce d’un documentaire saisissant sur les femmes en Iran

Aux Oscars 2023, Netflix amasse les récompenses