Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 386,29
    -177,51 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    15 454,78
    -176,00 (-1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 098,33
    -802,99 (-1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 949,53
    -25,98 (-0,52 %)
     

Prix du gaz : la facture augmentera dès le 1er juillet 2024

Emmanuelle Wargon a expliqué que l'entretien du réseau était responsable du changement de tarif. (Illustration)  - Credit:Engelaar Rob / Engelaar Rob/ANP/ABACA
Emmanuelle Wargon a expliqué que l'entretien du réseau était responsable du changement de tarif. (Illustration) - Credit:Engelaar Rob / Engelaar Rob/ANP/ABACA

Après une première augmentation en janvier, le prix du gaz pourrait à nouveau être revu à la hausse en juillet prochain. Sur France Info, la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Emmanuelle Wargon, a fait savoir que les tarifs devraient augmenter de 5,5 à 10,4 %.

Une hausse recommandée par la CRE dès vendredi dans une note. Ainsi, les consommateurs qui se chauffent au gaz seront concernés par une hausse de 5,5 %, soit 7,30 euros par mois, tandis que ceux qui utilisent le gaz uniquement pour l'eau chaude ou la cuisson verront leur facture augmenter de 10,4 %.

« La réalité du coût d'utilisation du réseau »

Emmanuelle Wargon a expliqué, au micro de France Info, que l'entretien du réseau était responsable de ce changement de tarif, qui est « la réalité du coût d'utilisation du réseau ». Selon elle, le gaz passe dans des tuyaux qu'il « faut entretenir » et « remplacer quand ils sont défaillants ». Elle a également avancé que la consommation de gaz était en baisse et que « le prix de cet entretien est [donc] réparti sur moins de personnes ». À LIRE AUSSI Électricité : pourquoi la hausse des tarifs sera plus importante pour certains Français ?

La CRE assure que cette hausse « permet de maintenir un niveau de sécurité élevé pour les réseaux », ainsi que de contribuer à la transition énergétique en finançant de nouvelles infrastructures biométhane. Emmanuelle Wargon a promis que « le prix qui arrive pour les quatre prochaines années » va partici [...] Lire la suite