La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 998,97
    -93,99 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 192,12
    +375,81 (+3,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 402,05
    +55,17 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0917
    -0,0077 (-0,70 %)
     
  • HANG SENG

    21 958,36
    -113,82 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 928,90
    +691,22 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    546,75
    +1,43 (+0,26 %)
     
  • S&P 500

    4 180,16
    +60,95 (+1,48 %)
     

Prix de la baguette : un boulanger perd contre Leclerc

PIXABAY

C'était il y a tout juste un an. Le 11 janvier dernier sur RMC, Michel-Edouard Leclerc venait parler de l'inflation et de la possible hausse à venir des prix, sentant le vent tourner. Il annonçait alors geler le prix de la baguette dans ses supermarchés à 29 centimes. Un prix bien moins élevé que ses concurrents qui avait provoqué l'ire de nombreux acteurs de la grande distribution et de la filière céréalière, la FNSEA en tête. Sa présidente, qui avait fustigé "coup politique démagogique", demandait alors "Combien de boulangers va-t-il tuer avec sa baguette d'appel à 0,29 € ?".

Quelques semaines plus tard, le 15 avril, comme l'explique le spécialiste de la grande distribution, Olivier Dauvers, un boulanger niçois (enseigne Paul) a décidé d'attaquer Leclerc devant l'Autorité de la concurrence. Selon lui, l'enseigne pratiquait des prix abusivement bas. Une plainte pour concurrence déloyale étayée par deux arguments principaux. D'une part, il serait "impossible de concurrencer le prix de Leclerc qui ne permet pas de couvrir les coûts de production". Et d'autre part, "le réel objectif de Leclerc n’est pas le pouvoir d’achat des consommateurs", ce n'est "qu’un prétexte pour détourner la clientèle et évincer les autres acteurs du secteur".

Le seul but de Leclerc serait donc de tuer tous les artisans du secteur ? Au mois de décembre, l'Autorité de la concurrence a rendu son verdict dans cette affaire. Le boulanger est débouté. L'instance a rejeté sa saisine notant que le plaignant n'a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : la Fed pourrait remonter son taux bien plus fortement que prévu, JPMorgan lance un avertissement
Camaïeu : Noz va déstocker les derniers articles de la collection hiver
Pas d'intérêt de Thales pour la future structure Evidian d'Atos
Aviation : Airbus conserve sa place de numéro 1 face à Boeing
LVMH : la fille de Bernard Arnault à la tête de Christian Dior Couture à la place de Pietro Beccari