La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 764,91
    -249,08 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Prêt immobilier : pouvez-vous échapper aux nouvelles règles qui bloquent les crédits ?

Des économies sur le crédit immobilier
Des économies sur le crédit immobilier

13,7%. Tels est le nombre de dossiers de crédit immobilier « hors des clous », autrement dit dérogeant à l'une des règles du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), parmi les 75 milliards d'euros de nouveaux prêts immobiliers signés au 2e trimestre 2022. En clair : dans cet imposant flux de nouveaux crédits à l'habitat, 13,7% ne respectent pas l'une des règles édictées par le HCSF : soit la durée de remboursement dépasse 25 ans, soit le taux d'endettement dépasse les 35% des revenus.

Une anomalie ? Non. Car le HCSF permet aux banques de déroger à ces règles pour une poignée de dossiers : 20% des nouveaux crédits au maximum. Le HCSF, conseil réunissant des « Sages de la finance » - parmi lesquels le Gouverneur de la Banque de France - et présidé par le locataire de Bercy Bruno Le Maire, a tenu sa réunion trimestrielle ce jeudi. Le HCSF en a profité pour dresser un premier bilan de l'entrée en vigueur de ses règles contraignantes pour le crédit immobilier : jusqu'en 2021 il s'agissait d'une simple recommandation, depuis janvier 2022 c'est une norme juridique.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Retraites complémentaires : quelle hausse pouvez-vous espérer ?
- Déblocage exceptionnel de l'épargne salariale : top départ pour retirer votre argent avant la fin 2022
- Gaz et électricité : la hausse sur votre facture sera-t- elle vraiment limitée à 15% en 2023 ?