La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 395,43
    -179,77 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Prélèvement : comment éviter de payer deux fois des frais bancaires en cas de rejet

Coup de tampon Frais bancaires sur un document
Coup de tampon Frais bancaires sur un document

Chaque jour, des dizaines de milliers de Français sont sanctionnés financièrement par leurs banques suite à des incidents de paiement. Notamment pour un rejet de prélèvement, qui se produit lorsqu'un paiement — une facture en général — se présente sur le compte, mais que la banque refuse de l'honorer parce que son solde est insuffisant. Dans ce cas de figure, la banque prélève des frais, plafonnés par la loi à 20 euros par rejet, commission d'intervention incluse.

Il arrive toutefois que ce même prélèvement soit présenté de nouveau à la banque par le créancier, quelques jours plus tard ; que la banque refuse encore le paiement parce que la provision sur le compte reste insuffisante ; et qu'elle prélève des frais de rejets une seconde fois.

Voilà des années que des associations de consommateurs, en particulier l'UFC-Que Choisir, s'insurge contre ces trop-perçus. Ils représentent, selon elle, 20% des encaissements de frais de rejets de prélèvement, soit plus de 400 millions d'euros par an. Une somme qui pèse, évidemment, principalement sur des clients déjà fragilisés.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : comment décrypter le calcul casse-tête de fin de déclaration
- Epargne salariale : un poids lourd du secteur prend une grosse amende
- Immobilier : louer sa cave, un bon plan pour arrondir ses fins de mois

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles