La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 994,43
    -279,44 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    11 112,51
    -36,12 (-0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9812
    -0,0073 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 470,97
    -232,57 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,74
    -6,39 (-1,38 %)
     
  • S&P 500

    3 756,07
    -27,21 (-0,72 %)
     

Pouvoir d'achat : comment les supermarchés financent les promotions ?

monticellllo/Adobe Stock

Alors que la poussée inflationniste est devenue la première préoccupation des ménages et des entreprises, au travers de son émission Complément d'enquête, Franceinfo a enquêté sur la manière dont les enseignes de la grande distribution facturent à leurs fournisseurs chaque mètre carré de leurs magasins. Le média public en profite également pour dévoiler les coulisses de ce secteur discret, et notamment les méthodes utilisées par les distributeurs pour obtenir des réductions de prix de gros afin de proposer des promotions à leurs clients avides de prix bas.

Interrogé par Franceinfo le 1er septembre, un représentant d’une marque internationale de l’agroalimentaire qui souhaite rester anonyme confirme que "pour être présent sur les prospectus de la grande distribution, on paye". Distribués à des millions d'exemplaires, ces prospectus sont, pour une marque, la garantie d'atteindre un large public. Sachant cela, les enseignes de distribution négocient les emplacements à des tarifs pour le moins onéreux. La société du responsable interrogé a ainsi dépensé 200.000 € la publication pour apparaître dans 500 prospectus chaque année : soit un budget de 100 millions d'euros annuels, toutes enseignes confondues.

Mais les frais de marketing ne s'arrêtent pas là... les publicités radiodiffusées en magasin sont aussi facturées à prix d'or. "Dans les négociations, parfois, ils exigent que vous en achetiez", affirme l'informateur. Selon lui, son entreprise dépenserait de 5 à 10 millions d'euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chauffage au poêle à granulés : les producteurs de pellets accusés de faire monter les prix
Canal+ ne diffusera plus les chaînes du groupe TF1
CAC 40 : la Bourse dans le vert, les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis scrutés
Bourse : les actions risquent de chuter jusqu'en hiver, Morgan Stanley tire la sonnette d’alarme
Oh la Belle Ville, la structure qui revitalise les centres-villes