La bourse est fermée

Vous pouvez désormais miner des bitcoins grâce à Kodak — mais il faudra reverser la moitié de vos gains

Business Insider

Un flyer pour le nouveau KashMiner de Kodak. Matt Weinberger/Business Insider

  • L'entreprise spécialisée dans la photo Kodak a noué un partenariat pour se lancer dans le minage de bitcoin.
  • Son cours de bourse a bondi de plus de 100% mardi après l'annonce du lancement de sa propre crypto-monnaie.
  • Les critiques ont attaqué l'entreprise sur ce projet redoutant une bulle dans les crypto-monnaies.

Revoilà une autre société surprenante qui se jette dans le monde des crypto-monnaies.

Kodak, une entreprise de photographie au passé emblématique, a signé un accord de licence de marque avec Spotlite, qui fabrique des ordinateurs spécifiquement conçus pour miner le bitcoin, pour créer une nouvelle ligne de machines pour miner des bitcoins. Les deux sociétés prévoient de louer l'utilisation des machines au public pour des milliers de dollars.

Mardi 9 janvier, au stand de Kodak au CES, le salon de l'industrie de la technologie en cours à Las Vegas, des représentants de l'entreprise ont distribué des dépliants pour vanter l'accord et faire la publicité du nouvel ordinateur minier, baptisé Kodak KashMiner.

Kodak et Spotlite demandent à leurs clients potentiels de signer un contrat de deux ans et de débourser 3400 dollars d'acompte pour louer les machines minières qui soutiennent le réseau bitcoin et créent de nouveaux bitcoins. Dans le cadre de l'accord, Spotlite peut garder la moitié de tout bénéfice que les machines génèrent en minant des bitcoins.

Selon les estimations de Spotlite et Kodak, les clients gagneront 375 dollars par mois, soit 9000 dollars sur la période de location de deux ans.

Un porte-parole de Kodak n'a pas immédiatement répondu à la demande de Business Insider pour commenter l'accord.

L'intérieur du dépliant pour Kodak KashMiner détaillant les termes de l'accord de Kodak.Matt Weinberger/Business Insider

Mais certains utilisateurs de Twitter ont déjà sévèrement critiqué le nouveau service sur le réseau social. Certains soulignent que l'entrée de Kodak dans le monde du bitcoin est la preuve d'une bulle dans les crypto-monnaies. D'autres ont fait remarquer que parce que la difficulté de miner le bitcoin augmente au fil du temps, les clients de Kodak KashMiner pourraient voir des rendements beaucoup plus faibles qu'ils ne l'avaient anticipé.





 

De telles préoccupations n'ont toutefois pas découragé certains clients. La capacité existante de Spotlite est déjà en rupture de stocks, a affirmé un porte-parole de l'entreprise auprès de la BBC .

"Nous avons actuellement 80 mineurs et nous en attendons 300 autres bientôt. Il y a une importante liste d'attente", a déclaré le porte-parole.

Le nouveau service de location de mineurs de bitcoins a été l'une des deux annonces liées au blockchain de Kodak au CES mardi. La société a également annoncé qu'elle s'alliait à Wenn Digital pour lancer un service de gestion de droits basé sur blockchain et une crypto-monnaie associée . Le service vise à suivre l'utilisation en ligne des photographies sous licence et à s'assurer que les photographes sont payés pour leurs œuvres.