La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 885,23
    +347,78 (+1,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Il pourrait y avoir un jour un vaccin ARN messager contre le cancer de la peau

·1 min de lecture

La recherche médicale sur l’ARN messager est pleine de promesses et, parmi elles, la possibilité d’un vaccin contre le cancer de la peau (type mélanome).

Dans la lutte contre le coronavirus SARS-CoV-2, les vaccins basés sur l’ARN messager ont fait une arrivée remarquée avec les formules de Pfizer et de Moderna. Développés très rapidement, ils ont montré une sûreté, et une utilité pour prévenir un grand nombre d’infections et les formes graves de la maladie Covid-19. Bien que leur efficacité soit réduite par l’apparition de la souche Omicron, les laboratoires peuvent développer de nouvelles formules adaptées.

Quoi qu’il en soit, ces vaccins ne sont pas sortis du chapeau. Voilà presque trois décennies que la recherche médicale va bon train sur le développement de vaccins et traitements basés sur l’ARN messager. C’est une méthode connue et de plus en plus maîtrisée. Mais, dans la crise pandémique, ce fut la première fois, face à l’urgence, qu’un vaccin de ce type a été validé par les autorités sanitaires. Ce n’est probablement que le début — Moderna a lancé un essai clinique pour son vaccin contre le VIH qui entraîne le Sida tandis que son essai de phase 1 contre la grippe a été réussi.

Une équipe de chercheurs issue de l’Oregon State University (États-Unis) viennent maintenant de diffuser leurs travaux dédiés au cancer de la peau. Cette étude, publiée dans Journal of Investigative Dermatology le…

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles