Publicité
Marchés français ouverture 24 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 816,44
    +207,50 (+1,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 165,20
    -524,71 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 491,01
    +6,81 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Pourquoi les routes françaises se trouvent-elles dans un état aussi déplorable ?

Julien Sarboraria

Si vous êtes automobiliste, vous l’avez sans doute remarqué : les routes françaises sont très souvent en mauvais état. Raison pour laquelle des travaux de grande envergure sont parfois entrepris pour les moderniser. Mais le constat est accablant : selon le rapport de l’Observatoire national de la route, qui date de 2021, près de 20% des routes de l’Hexagone seraient en mauvais état, relaie BFMTV. Un classement du Forum économique mondial de 2019 classe même la France seulement au 18e rang, très loin derrière le trio de tête composé de Singapour, des Pays-Bas et de la Suisse. En Europe, les infrastructures routières sont de meilleure qualité en Autriche, au Portugal, en Espagne, en Croatie, au Danemark ou au Luxembourg.

Et «toutes les routes sont concernées», confirme auprès de BFMTV la porte-parole de l'association de la Ligue de défense des conducteurs, Alexandra Legendre. Elle met de côté évidemment les autoroutes «sous contrat avec l’État». En 2024, il y a 1,1 million de kilomètres de routes en France, dont plus de 700 000 dépendent des municipalités, 380 000 des départements et 12 000 de l’État. Si des observateurs évoquent le facteur climatique et les inondations à répétition qui abîment les routes, Alexandra Legendre y voit plutôt un manque de moyens et une gestion des travaux mise de côté pendant des années.

La porte-parole de l'association déplore la disparition d’experts du réseau local : «Il a bon dos le changement climatique, le démantèlement en 2010 des DDE, les fameuses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

100 jours de Gabriel Attal : la rédaction de «Capital» passe au crible les débuts du Premier ministre
JO 2024 : «Les Jeux financent les Jeux» selon Emmanuel Macron, est-ce vrai ?
Opération «Place nette XXL» : où vont les millions d’euros saisis ?
Le Premier ministre britannique au cœur d’un bad buzz à cause de ses baskets Adidas Samba
Disparition du MH370 : ces nouvelles données qui accréditent la thèse d'un détournement