Marchés français ouverture 43 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0021 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    21 558,12
    +274,60 (+1,29 %)
     
  • BTC-EUR

    21 126,79
    -648,36 (-2,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    522,29
    -14,61 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Pourquoi la patronne du FMI craint une année marquée par des tensions sociales

Wikimedia Commons

La patronne du FMI alerte : 2023 pourrait être marquée par de vives tensions sociales au niveau mondial. Pour Kristalina Georgieva, l'effet du resserrement financier sur l'emploi "est encore à venir". "Nous ne sommes que le 12 janvier et avons déjà (des illustrations) au Brésil, au Pérou, en Bolivie, en Colombie, au Royaume-Uni, tous pour des raisons différentes mais avec des tensions sociales très nettes", a rappelé Kristalina Georgieva. Or, si la hausse des taux devait finir par avoir un effet sur les marchés de l'emploi, conséquence logique de l'objectif de ralentissement, cela pourrait se traduire par des tensions supplémentaires, a averti la patronne de l'institution internationale. D'autant que la situation n'est pas près de s'améliorer, du fait d'une "inflation qui reste tenace" et face à laquelle "le travail des banques centrales n'est pas encore terminé", a rappelé Kristalina Georgieva, impliquant du même coup que "la crise n'est sans doute pas finie".

Si le ralentissement économique devrait être plus important en 2023 qu'envisagé par le Fonds lors de ses dernières publications en octobre dernier, les marchés de l'emploi nationaux font pourtant jusqu'ici "preuve de résilience", a souligné Kristalina Georgieva, "ce qui est un point positif". Cela s'explique principalement par "le fait que les gouvernements ont rapidement agit afin d'apporter un soutien financier aux populations face à la hausse des prix de l'alimentaire et de l'énergie. Mais l'espace disponible se réduit". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après les pharmacies, les hôpitaux face à la pénurie de médicaments
Quelles sont les capacités du char britannique Challenger-2 qui va être envoyé en Ukraine ?
Le parcours du combattant de cette grand-mère pour acheter un billet de train finit par une grosse amende
La Chine enregistre la plus forte contraction de ses exportations depuis deux ans
Les taux du Livret A et du LEP vont grimper, notre simulateur estime votre âge de départ à la retraite… Le flash éco du jour