Publicité
La bourse ferme dans 1 h 22 min
  • CAC 40

    8 119,89
    +14,11 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 012,42
    +4,25 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    38 516,85
    +13,16 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0704
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 335,60
    -6,50 (-0,28 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 831,03
    -533,58 (-0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 429,52
    +5,42 (+0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,95
    -0,41 (-0,49 %)
     
  • DAX

    18 142,52
    +4,87 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 063,69
    +18,88 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    15 819,52
    +122,88 (+0,78 %)
     
  • S&P 500

    5 086,25
    +15,70 (+0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    38 460,08
    +907,92 (+2,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 201,27
    +372,34 (+2,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2448
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Pourquoi il faut (vraiment) s'inquiéter pour la rénovation énergétique de nos logements

Visoot Uthairam

C’est un étrange épilogue. La grande ambition du pays, qui se voulait même à cet égard exemplaire en Europe et dans le monde, a du plomb dans l’aile : la transition environnementale des logements n’est plus l’objectif exigeant que les pouvoirs publics nous ont vendu. Les plus récentes décisions au sommet de l’État la relèguent où beaucoup la plaçaient depuis des années, allant jusqu’à remettre en cause la loi du 24 août 2021, dite Climat résilience : la mutation écologique du parc résidentiel existant vient de subir en quelques jours et en quelques gestes politiques une dégradation en règle. Elle est passée de priorité absolue du pays, pour lutter contre le dérèglement climatique - dont le logement est l’un des principaux coupables malgré lui - mais aussi pour favoriser la croissance verte et la création d’emplois, au statut d’embarras pour les ménages, les entreprises et l’État, auquel elle coûte trop cher. Le choc thermique est violent.

Il s’est d’abord agi de «simplifier» le diagnostic de performance énergétique. En fait, d’un banal arrêté ministériel, les seuils de consommation d’énergie ont été rehaussés pour les logements de superficie inférieure ou égale à 40 mètres carrés, en sorte qu’ils soient mécaniquement mieux classés de deux lettres voire trois, selon les propres propos du ministre Béchu. Une étude de PriceHubble nuance les bénéfices pour les petits logements : ils seraient beaucoup moins nombreux que le ministère le soutient à monter de plusieurs crans dans l’échelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier locatif : ces 7 villes qui vous offrent de super rentabilités en 2024
Immobilier : les régions où les ventes de maisons neuves dégringolent le plus vite
L’actrice Jane Fonda vend son manoir de Beverly Hills
DPE : qu’est-ce que le diagnostic de performance énergétique ?
Vous déménagez... faites-vous partie de ceux qui ont droit à une prime ?