Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 194,53
    -152,48 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

La Poste veut se séparer de son opérateur La Poste Mobile

Ricochet64/Adobe Stock

Plus de deux millions d’abonnés, près de quinze années de collaboration, mais peut-être bientôt la fin. Selon une information des Échos, le groupe public La Poste souhaiterait se séparer de l’opérateur virtuel La Poste Mobile. La Poste confirme d’ailleurs auprès de nos confrères avoir «entamé une réflexion sur l'évolution du capital de La Poste Mobile ayant pour objectif de valoriser la réussite de la marque, leader du marché français des opérateurs virtuels, et d'accélérer son développement». Depuis 2011, le groupe La Poste possède en effet 51% des parts du MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel) qu’il loue à SFR.

SFR, justement, détient 49% des parts restantes. Clubic rappelle que La Poste Mobile est devenu rentable en 2022, avec un profit de 2,28 millions d’euros, alors qu’au cours de la dernière décennie, ses pertes cumulées avaient été estimées à 279,7 millions d'euros. La Poste voudrait donc faire rentrer des liquidités maintenant que La Poste Mobile est devenu le cinquième opérateur du pays. Cependant, si l’opération venait à se concrétiser, cela ne devrait pas entraîner de grands changements pour les abonnés. Ses forfaits et services seraient toujours distribués dans les bureaux de poste du groupe, selon les informations des Échos.

Reste à savoir qui va vouloir désormais mettre la main dessus. Car sa place de cinquième opérateur derrière Orange, SFR, Free et Bouygues pourrait attirer les convoitises de ces derniers. Selon Les Échos, SFR et Bouygues seraient en pole position. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse continue sur sa lancée positive en attendant les annonces des banques centrales
Galeries Lafayette : l’appel à l’aide des salariés après la validation du plan Ohayon
Bourse : quels secteurs profiteraient d’une victoire de Trump ? Et si Biden l’emportait ?
Samsung Galaxy S24, le smartphone dopé à l’IA qui traduit les propos de vos interlocuteurs étrangers
Retraite : à combien s'élève celle de l'opticien et homme d'affaires Alain Afflelou ?