La bourse ferme dans 2 h 45 min
  • CAC 40

    6 720,39
    -33,58 (-0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,88
    -21,62 (-0,54 %)
     
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0452
    -0,0077 (-0,73 %)
     
  • Gold future

    1 797,70
    -17,50 (-0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    16 178,39
    -397,82 (-2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,17
    -4,98 (-1,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,30
    +0,08 (+0,10 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 520,73
    -37,76 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2156
    -0,0100 (-0,82 %)
     

Le plafond quotidien des titres-restaurants augmente au 1er octobre

Le plafond d'exonération maximum de la participation employeur au financement des titres-restaurants a été augmenté de 4 %, pour atteindre 5,92 euros.  - Credit:PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le plafond d'exonération maximum de la participation employeur au financement des titres-restaurants a été augmenté de 4 %, pour atteindre 5,92 euros. - Credit:PHILIPPE HUGUEN / AFP

C'est une augmentation bienvenue pour tous les salariés bénéficiant de titres-restaurants et qui regrettent les mesures appliquées à la suite du Covid-19. Le plafond quotidien ne repassera, hélas, pas à 39 euros, comme c'était le cas jusqu'au 1er juillet, mais à 25 euros, et ce, dès le samedi 1er octobre. Cela représente tout de même une augmentation de 6 euros par jour. Une augmentation réclamée par de nombreux députés dans le cadre du débat parlementaire sur le pouvoir d'achat.

Publié vendredi au Journal officiel, un décret modifie ainsi « les modalités d'utilisation des titres-restaurants pour en favoriser l'emploi, avec l'augmentation du plafond journalier de dix-neuf euros à vingt-cinq euros par jour ».

« Avec l'inflation constatée depuis le début de l'année 2022, le gouvernement a décidé d'une revalorisation pérenne » de ces titres de paiement, « afin de couvrir l'augmentation des prix des produits alimentaires à compter du 1er octobre », a déclaré le ministère de l'Économie dans un communiqué.

À LIRE AUSSICombien les salariés français sont-ils prêts à débourser au déjeuner ?

4,8 millions de salariés bénéficient des titres-restaurants

À l'issue du premier confinement en 2020, le plafond d'utilisation de ces moyens de paiement avait été doublé, passant de 19 à 38 euros, et ses conditions d'utilisation avaient été assouplies – ils étaient acceptés même les week-ends et jours fériés – pour soutenir l'activité des restaurants durement frappés par les restric [...] Lire la suite