Marchés français ouverture 2 h 52 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 558,31
    +592,30 (+2,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 328,38
    +348,17 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    38 502,22
    +1 209,47 (+3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    929,36
    -3,78 (-0,40 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Pixium Vision annonce ses résultats annuels 2020 et fait le point sur ses activités

Pixium Vision
·31 min de lecture


Pixium Vision annonce ses résultats annuels 2020 et fait le point sur ses activités

  • Trésorerie au 31 décembre 2020 : 10,6 millions d’euros

  • Sécurisation de la trésorerie jusqu’à fin 2021

  • Étude pivot européenne PRIMAvera du Système Prima démarrée au 4e trimestre 2020

Paris, 19 février 2021 – 7h00 CET - Pixium Vision (FR0011950641 - PIX), société bioélectronique développant des systèmes de vision bionique innovants pour permettre aux patients ayant perdu la vue de vivre de façon plus autonome, annonce ses résultats au titre de l’exercice 2020 dont les comptes ont été arrêtés par le Conseil d’administration de Pixium Vision réuni le 18 février 2021.

Lloyd Diamond, PDG de Pixium Vision a déclaré « En 2020, nous avons poursuivi la mise en œuvre de notre plan de transition d'un projet de recherche à une entreprise à finalité commerciale. Nous avons fait progresser notre innovant Système Prima jusqu'à la dernière étape du développement clinique en Europe en lançant l'étude pivot PRIMAvera ; nous avons également renforcé notre présence aux États-Unis en prévision d'un développement clinique accru sur ce marché clé. Nous sommes bien placés pour poursuivre le développement du Système Prima et franchir toutes ces étapes importantes, ayant réussi à sécuriser notre trésorerie jusqu'à fin 2021. »

Résultats annuels 2020 - Extraits

Synthèse du compte de résultat

En milliers d'euros

2 020

2 019

Variation

Produits opérationnels

2 091,6

1 782,5

+50,6 %

Charges opérationnelles courantes

(9 658,7)

(9 650,4)

+0,1 %

Recherche et Développement

(5 559,0)

(6 533,6)

-14,9 %

Frais marketing & communication

0

(49,6)

-100 %

Frais généraux

(4 099,8)

(3 067,3)

+33,7 %

Résultat opérationnel Courant

(7 567,2)

(7 868,0)

-11,4 %

Éléments non courants / paiement en actions

(883,2)

(1 002,1)

-11,9 %

Résultat opérationnel

(8 450,3)

(8 870,1)

-11,4 %

Résultat global

(9 131,0)

(9 623,5)

-11,3 %

Résultat net par action

(0,27)

(0,44)



Synthèse du tableau de flux de trésorerie

En milliers d'euros

2 020

2 019

Trésorerie, équivalents de trésorerie à l’ouverture

6 791,5

15 629,4

(Diminution) / Augmentation de la trésorerie

3 774,5

(8 837,9)

dont flux de trésorerie net lié aux activités opérationnelles

(6 905,5)

(8 288,1)

dont flux de trésorerie net lié aux activités d'investissement

197,5

(28,3)

dont flux de trésorerie net lié aux activités de financement

10 482,5

(521,5)

Trésorerie, équivalents de trésorerie à la clôture

10 566,0

6 791,5

Point sur l’activité de Pixium Vision

Pixium Vision a réalisé d'importants progrès en matière clinique et commerciale en 2020. La société a fait part des résultats positifs du test de faisabilité français du Système Prima chez des patients atteints de la forme sèche de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Les résultats ont montré que le Système Prima restituait durablement, et avec un très bon profil de tolérance, la perception lumineuse chez les quatre patients implantés et évalués de 18 à 24 mois après implantation. Les lunettes de deuxième génération, qui permettent de combiner la vision périphérique naturelle et la vision prothétique, ont grandement amélioré l’acuité visuelle des patients.

Ces résultats ont ouvert la voie au lancement de l'étude pivot PRIMAvera au quatrième trimestre 2020, dernière étape clinique avant la demande d'autorisation de mise sur le marché en Europe Pixium Vision poursuit son développement clinique aux États-Unis et a implanté deux patients avec le Système Prima lors de son étude de faisabilité américaine.

Pixium Vision a achevé le transfert de ses actions sur Euronext Growth Paris. Ceci fournit un cadre réglementaire mieux adapté aux PME et réduit les coûts de cotation, tout en permettant à l'entreprise de continuer à bénéficier des avantages des marchés financiers.

La direction scientifique de Pixium Vision a été renforcée par deux nominations clés. Lisa Olmos de Koo, M.D., chirurgienne de la rétine et professeure associée d'ophtalmologie à l'université de Washington, a été nommée médecin-conseil en chef L’ophtalmologiste Sandra Montezuma, M.D., professeure associée dans le département d’ophtalmologie et de neurosciences visuelles de l’université du Minnesota a été nommée conseillère clinique. Elle dispose d'une grande expertise dans les soins médicaux et chirurgicaux pour toutes les maladies de la rétine.

Pixium Vision a organisé avec succès un événement réunissant les principaux leaders d'opinion sur le Système Prima pour la forme sèche de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), incluant des présentations de José-Alain Sahel, M.D., École de médecine de l'Université de Pittsburgh et de Lisa Olmos de Koo. Les participants ont débattu du panorama actuel des traitements et des besoins médicaux non satisfaits. L'événement a suscité un grand intérêt de la part des investisseurs et des analystes américains.

Analyse des Résultats de l’année 2020

Au cours de l’exercice 2020, le Groupe n’a pas réalisé de chiffre d’affaires.

Les produits opérationnels sont composés du Crédit d’impôt recherche (CIR), s’élevant à 1,38 million d’euros (1,72 million d’euros en 2019). Le CIR correspond aux efforts continus du Groupe en R&D, notamment dans les dépenses cliniques et réglementaires du Système Prima. La baisse du crédit d’impôt recherche en 2020 est liée aux différentes avances remboursables et subventions reçues sur la période qui viennent en déduction des dépenses comprises dans le calcul du CIR. Les subventions reconnues en produits opérationnels sont principalement liées au projet « SIGHT AGAIN » pour lequel le Groupe a encaissé les deux derniers montants d’aides prévus au contrat et à la reconnaissance comme subvention de l’avantage économique du PGE accordé par la BPI et le CIC. Au total, les produits opérationnels s’élèvent à 2,09 millions d’euros en 2020 comparés à 1,78 million d’euros en 2019.

Les dépenses de Recherche et Développement (R&D) courantes se sont élevées à 5,56 millions d’euros comparées à 6,53 millions d’euros un an plus tôt. En 2020, en raison des mesures sanitaires prises par le gouvernement, Pixium Vision a dû suspendre quelques mois son activité R&D et notamment ses études de faisabilité en France et aux Etats-Unis, celles-ci ont pu reprendre courant juin 2020. Le Groupe a malgré tout poursuivi la préparation du dossier de soumissions pour l’étude pivot européenne PRIMAvera et a reçu l’accord de l’ANSM en Novembre dernier. Dans la seconde partie de l’année le Groupe a principalement engagé des dépenses dans la production de systèmes Prima afin de préparer au mieux le lancement de son étude PRIMAvera en Europe. Les dépenses courantes de R&D représentent 58 % des dépenses totales courantes.

Les frais généraux (G&A) courants s’élèvent à 4,10 millions d’euros en 2020 à comparer à 3,07 millions d’euros en 2019. Les frais généraux ont augmenté de 33,7 % en 2020, cette hausse s’explique principalement par les frais que le Groupe a engagés dans ses conseils pour préparer son rapprochement avec la Société Américaine Second Sight Medical Products, Inc.

En 2020 le Groupe n’a pas enregistré de frais marketing et de communication.

Afin de donner une meilleure lisibilité de la réalité des opérations de Pixium Vision, la Société a choisi de publier son Résultat Opérationnel courant. Ce solde est ajusté des éléments non récurrents ou d’éléments sans impact sur la trésorerie du Groupe. Le Résultat Opérationnel Courant est une perte de 7,57 millions d’euros (comparé à une perte de 7,87 millions d’euros en 2019).

Les Éléments non courants ressortent à 0,9 million d’euros en 2020 (contre 1,0 million d’euros en 2019). Ces éléments sont constitués des charges calculées liées aux paiements en action pour 0,43 million d’euros contre 0,37 million d’euros un an auparavant. En 2020, le Groupe a enregistré des pertes de valeur sur ses immobilisations incorporelles pour 0,45 million d’euros, attachées à des brevets non maintenus ou tombés dans le domaine public. Rappelons qu’en 2019, le Groupe avait identifié comme élément non courant les indemnités de départ de son précédent Directeur général pour 0,56 million d’euros.

Le Résultat Opérationnel affiche une perte de 8,45 millions d’euros réduite par rapport à 2019 (8,87 millions d’euros). Le Résultat Global affiche une perte de 9,13 millions d’euros (comparé à une perte de 9,62 millions d’euros en 2019). En 2020, le Groupe a enregistré une charge financière de 0,7 million d’euros (contre 1,0 million d’euros en 2019). Cette baisse est liée à la sortie du Groupe du mécanisme de financement obligataire de Kreos Capital en septembre dernier. Le Groupe n’a pas enregistré de charge d’impôt sur les sociétés au titre de l’exercice 2020. La perte représente 0,27 euro et 0,44 euro par action émise respectivement pour les exercices 2020 et 2019.

La consommation de trésorerie liée aux activités opérationnelles a diminué de 9 % en 2020 atteignant 6,9 millions d’euros à comparer à 8,3 millions d’euros en 2019. La baisse de la consommation de trésorerie est liée à la suspension des études de faisabilité et la baisse du rythme de production des systèmes Prima durant le deuxième trimestre 2020. Hors éléments exceptionnels, la consommation de trésorerie liée aux charges administratives a augmenté sur le quatrième trimestre notamment dans le cadre des travaux de rapprochement avec la Société Second Sight Medical Product, Inc.

Les flux nets de trésorerie liés aux activités de financement se sont élevés à 10,5 millions d’euros en 2020. Ils reflètent principalement l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription de 7,3 millions d’euros réalisée en juillet dernier, le tirage de 2 tranches d’ORNAN de 1,25 million d’euros chacune auprès de ESGO, l’obtention d’un prêt garanti par l’Etat à hauteur de 2,5 millions d’euros et l’encaissement des derniers montants de subventions et avances remboursables relatives au projet « SIGHT AGAIN » pour un total de 2,7 millions d’euros. Par ailleurs le Groupe est sorti du mécanisme de financement obligataire de Kreos Capital en septembre 2020.

Au total, Pixium Vision clôture l’exercice 2020 avec une position nette de trésorerie de 10,6 millions d’euros contre 6,8 millions d’euros un an auparavant.

Contacts

Pixium Vision

Lloyd Diamond
Directeur Général
investors@pixium-vision.com

+33 1 76 21 47 49

Media relations

LifeSci Advisors
Sophie Baumont
sophie@lifesciadvisors.com

+33 6 27 74 74 49

Investor Relations
LifeSci Advisors
Guillaume van Renterghem
gvanrenterghem@lifesciadvisors.com

+41 76 735 01 31

À PROPOS DE PIXIUM VISION

La mission de Pixium Vision est de créer un monde de vision bionique pour permettre à ceux qui ont perdu la vue de récupérer en partie leur perception visuelle et gagner en autonomie. Les systèmes de vision bionique de Pixium Vision sont associés à une intervention chirurgicale et à une période de rééducation.

Pixium Vision conduit des études cliniques de faisabilité avec son Système Prima, son implant sous-rétinien miniaturisé et sans fil, chez des patients qui ont perdu la vue par dégénérescence rétinienne liée à la forme sèche de la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA). Pixium Vision travaille en étroite collaboration avec des partenaires académiques de renommée mondiale tels que, l'Université Stanford en Californie, l'Institut de la Vision à Paris, le Moorfields Eye Hospital de Londres et l’Institute of Ocular Microsurgery (IMO) de Barcelone et l’UPMC de Pittsburgh (USA). La société est certifiée EN ISO 13485. Pixium Vision a reçu la qualification « Entreprise Innovante » par Bpifrance.

Pour plus d’informations: http://www.pixium-vision.com/fr

Suivez nous sur @PixiumVision; www.facebook.com/pixiumvision

www.linkedin.com/company/pixium-vision



Avertissement

Le présent communiqué contient de manière implicite ou expresse certaines déclarations prospectives relatives à Pixium Vision et à son activité. Ces déclarations dépendent de certains risques connus ou non, d'incertitudes, ainsi que d'autres facteurs, qui pourraient conduire à ce que les résultats réels, les conditions financières, les performances ou réalisations de Pixium Vision diffèrent significativement des résultats, conditions financières, performances ou réalisations exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives. Pixium Vision émet ce communiqué à la présente date et ne s'engage pas à mettre à jour les déclarations prospectives qui y sont contenues, que ce soit par suite de nouvelles informations, événements futurs ou autres. Pour une description des risques et incertitudes de nature à entraîner une différence entre les résultats réels, les conditions financières, les performances ou les réalisations de Pixium Vision et ceux contenus dans les déclarations prospectives, veuillez-vous référer au chapitre 3 « Facteurs de risques » du document de référence de la Société enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers sous le numéro D.20-0350 le 24 avril 2020, lequel peut être consulté sur les sites de l'Autorité des marchés - AMF (www.amf-france.org) et de Pixium Vision (www.pixium-vision.com).


Annexes

Facteurs de risques

Les facteurs de risques affectant le Groupe sont présentés au chapitre 3 du document d’enregistrement universel 2019, enregistré le 24 avril 2020 par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). L’appréciation du management sur la nature et le niveau des risques n’a pas changé au cours de l’année.
Le document d’enregistrement universel est disponible sur le site internet de la société :
https://www.pixium-vision.com/fr/documents-et-rapports-financiers/

Faits marquants de l'année 2020

  • Le 13 janvier 2020, Pixium Vision a annoncé l'implantation réussie de son Système Prima chez un premier patient aux Etats-Unis.

  • Le 13 février 2020, Pixium Vision a annoncé ses résultats annuels 2019 et fait le point sur ses activités.

  • Le 14 février 2020, Pixium Vision a annoncé le transfert de ses titres sur le marché Euronext Growth Paris.

  • Le 19 février 2020, Pixium Vision a annoncé le tirage d'une nouvelle tranche de 1,25 million d’euros de valeur nominale dans le cadre du contrat de financement avec ESGO pour continuer à accélérer son développement.

  • Le 2 mars 2020, Pixium Vision a annoncé la publication dans la revue Ophthalmology de données cliniques prometteuses du Système Prima dans la DMLA sèche.

  • Le 4 mars 2020, Pixium Vision a annoncé l'activation réussie chez le premier patient de l'étude de faisabilité américaine.

  • Le 23 mars 2020, Pixium Vision a communiqué sur l'impact du COVID-19 sur ses activités.

  • Le 31 mars 2020, Pixium Vision a annoncé de nouveaux résultats positifs de son Système Prima dans la DMLA sèche.

  • Le 16 avril 2020, Pixium Vision a annoncé sa position de trésorerie au 31 mars 2020 et a fait le point sur ses activités et sa visibilité financière jusqu’au premier trimestre 2021.

  • Le 4 mai 2020, Pixium Vision a renforcé son financement par le tirage de 1,25 million d’euros auprès de ESGO et du pré-accord pour un Prêt Garantie par l'Etat à hauteur de 2,5 million d’euros.

  • Le 8 juin 2020, a annoncé la reprise de l'étude de faisabilité du Système Prima en France.

  • Le 12 juin 2020, Pixium Vision a lancé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant maximum de 7,8 millions d’euros pour l'étude pivot du Système Prima.

  • Le 19 juin 2020, Pixium Vision a été sélectionné pour participer au programme Next French Healthcare organisé par Business France et Bpifrance, renforçant ainsi sa présence aux Etats-Unis.

  • Le 6 juillet 2020, Pixium Vision a annoncé le succès de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription : 7,3 millions d’euros levés pour financer l'étude pivot PRIMAvera du Système Prima.

  • Le 23 juillet 2020, Pixium Vision a annoncé ses résultats financiers au 30 juin 2020 et a fait le point sur ses activités.

  • Le 22 octobre 2020, Pixium Vision a annoncé sa position de trésorerie au 30 septembre 2020.

  • Le 20 novembre 2020, Pixium Vision a reçu l'accord de l'ANSM pour lancer l'étude pivot européenne PRIMAvera du Système Prima.

Après le 31 décembre 2020, les faits marquants incluent :

·Le 6 janvier 2021, Pixium Vision et Second Sight Medical Products ont annoncé le rapprochement de leurs activités, créant ainsi un leader mondial de la restauration de la vision.
L’opération consistera en l’apport d’une branche complète et autonome d’activité (apport partiel d’actifs) comprenant l’ensemble des actifs et des passifs de la société, y compris le personnel, à un établissement stable créé par Second Sight en France. En contrepartie Pixium Vision détiendra 60 % du capital de Second Sight. Cette solution permet de conserver tout le savoir-faire, la R&D, et les autorisations réglementaires en France. L’opération est conditionnée à l’obtention d’engagements d’investisseurs pour une augmentation de capital de Second Sight d’un montant minimum de 25 millions de dollars US afin de financer en partie l’étude pivot lancée par Pixium Vision. À l’issue de cette augmentation de capital Pixium Vision devrait détenir 40 % du capital de Pixium Vision. Le conseil d’administration de Second Sight sera contrôlé majoritairement par les membres du conseil d’administration de Pixium Vision. Lloyd Diamond actuel Directeur général de Pixium Vision conservera sa position et deviendra aussi Directeur général de Second Sight.

·Le 7 janvier 2021, Pixium Vision a annoncé le tirage d'une nouvelle tranche de 1,25 million d’euros de valeur nominale dans le cadre du contrat de financement avec ESGO.


COMPARAISON DES COMPTES DE RESULTATS 2020 et 2019

(Montants en euros)

Au 31 décembre

2 020

2 019

Produits opérationnels

Chiffre d’affaires net

Crédit d’Impôt Recherche

1 383 023

1 718 149

Subventions

660 665

6 037

Autres produits

47 880

58 277

Total des produits

2 091 568

1 782 463

Charges opérationnelles

Coût de revient des ventes

Recherche et Développement

(5 711 234)

(6 562 662)

Frais commerciaux

(49 559)

Frais généraux

(4 383 010)

(3 970 880)

Total des charges

(10 094 244)

(10 583 101)

Dotations exceptionnelles aux amortissements

Pertes de valeur

(447 669)

(69 463)

Total des autres charges non récurrentes

(447 669)

(69 463)

Résultat opérationnel

(8 450 345)

(8 870 091)

Résultat financier

6 670

Charges financières*

(699 848)

(1 012 492)

Résultat financier

(699 848)

(1 005 822)

Résultat courant avant impôt

(9 150 193)

(9 875 913)

Impôt sur les sociétés

Résultat net

(9 150 193)

(9 875 913)

Autres éléments du résultat global non recyclable

Écarts actuariels sur les régimes de retraite

39 825

(6 116)

Variation Juste valeur

(20 616)

258 494

Résultat global

(9 130 985)

(9 623 535)

Nombre moyen pondéré d’actions

33 958 034

22 338 681

Résultat net par action

(0,27)

(0,44)

Résultat dilué par action

(0,27)

(0,44)



Produits opérationnels

Au cours de l’exercice 2020, le Groupe n’a pas réalisé de chiffre d’affaires.

Les produits opérationnels sont composés du Crédit d’impôt recherche (CIR), s’élevant à 1,38 million d’euros (1,72 million d’euros en 2019). Le CIR correspond aux efforts continus du Groupe en R&D, notamment dans les dépenses cliniques et réglementaires du Système Prima. La baisse du crédit d’impôt recherche en 2020 est liée aux différentes avances remboursables et subventions reçues sur la période qui viennent en déduction des dépenses comprises dans le calcul du CIR. Les subventions reconnues en produits opérationnels sont principalement liées au projet « SIGHT AGAIN » pour lequel le Groupe a encaissé les deux derniers montants d’aides prévus au contrat et à la reconnaissance comme subvention de l’avantage économique du PGE accordé par la BPI et le CIC. Au total, les produits opérationnels s’élèvent à 2,09 millions d’euros en 2020 comparés à 1,78 million d’euros en 2019.

Le CIR est octroyé aux entreprises par l’administration fiscale afin de les inciter à réaliser des recherches d’ordre technique et scientifique. Les entreprises qui justifient des dépenses remplissant les critères requis (dépenses de recherche localisées en France ou, depuis le 1er janvier 2005, au sein de la Communauté européenne ou dans un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen et ayant conclu avec la France une convention fiscale contenant une clause d’assistance administrative) bénéficient d’un crédit d’impôt qui peut être utilisé pour le paiement de l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice de réalisation des dépenses et des trois exercices suivants ou, le cas échéant, être remboursé pour sa part excédentaire. Les dépenses prises en compte pour le calcul du crédit d’impôt recherche concernent uniquement les dépenses de recherche.

Aucune dépense de R&D n’étant activée par le Groupe au titre des exercices 2020 et 2019, le crédit d’impôt recherche afférent aux dits programmes de recherche est pour sa part intégralement comptabilisé en produit opérationnel pour l'exercice auquel se rattachent les dépenses de recherche éligibles.

Charges opérationnelles courantes

Le montant des charges opérationnelles courantes s’élève respectivement à 9,65 millions pour les deux exercices clos au 31 décembre 2020 et 2019. En 2020, les charges opérationnelles courantes correspondent pour l’essentiel, aux dépenses de recherche et développement engagées par le Groupe. Les charges de R&D ont baissé d’un million d’euros en raison de la crise sanitaire qui a impacté les activités cliniques et de développement du Système Prima. Les frais généraux ont quant à eux augmenté d’un million d’euros par rapport à l’année dernière à la suite des travaux de rapprochement réalisés entre Pixium Vision et la Société Second Sight Medical Product, Inc.

Dépenses de recherche et développement

Les frais de recherche et développement comprennent notamment :

  • les frais de personnel incluant les coûts directs et indirects des équipes en charge des travaux de recherche et développement ;

  • les dépenses de sous-traitance, collaboration et consultants. Ils comprennent les frais d’études précliniques et cliniques, les frais de dépôt et maintien de brevets, les honoraires des experts scientifiques et cliniques et les dépenses liées aux affaires réglementaires et à l’assurance qualité ;

  • les achats de fournitures de recherche qui incluent les achats de consommables, les frais de conception et production ;

  • les dotations aux amortissements des brevets et des équipements utilisés pour les travaux de recherche et développement.


Les frais de recherche et développement se ventilent comme suit :

Dépenses de R&D (Montants en euros)

31/12/2020

31/12/2019

Frais de personnel

3 004 682

2 716 411

Sous-traitance, collaboration et consultants

1 319 259

1 752 147

Fournitures de recherche

476 193

1 072 336

Location (1)

13 012

11 679

Amortissement du droit d'utilisation (2)

242 928

236 180

Congrès, frais de déplacement

104 801

129 020

Frais de licences

65 021

82 435

Dotations aux provisions et amortissements

161 278

243 017

Divers - Prestation de service (3)

282 933

298 824

Autres

41 126

20 613

Total net

5 711 234

6 562 662

(1) Les dépenses de location correspondent aux contrats de location non capitalisés
(2) Voir note 3.14 Contrats de location
(3) Contrats de service associés aux contrats de location

En 2020, les frais de personnels incluent une charge liée aux paiements en action de 152 272 euros contre 29 075 euros en 2019.

Frais généraux

Les frais généraux sont principalement composés des frais de personnel administratif, des charges externes comme les honoraires d’avocats, d’audit ou de consultants ainsi que des frais de communication, de représentation et de déplacement, et de location immobilière.

La répartition des frais commerciaux et généraux comptabilisés est la suivante :

Frais généraux (Montants en euros)

31/12/2020

31/12/2019

Frais de personnel

1 587 892

2 373 808

Honoraires

1 852 659

564 505

Location (1)

32 165

15 709

Amortissement du droit d'utilisation (2)

63 898

67 639

Assurances

44 989

47 913

Communication, frais de représentation et déplacement

262 421

434 468

Frais postaux et de télécommunication

72 121

57 734

Fournitures administratives et locations mobilières

20 161

21 597

Dotations aux provisions et amortissements

235 766

243 412

Divers - Prestation de service (3)

58 624

60 015

Autres

152 316

84 079

Total net

4 383 010

3 970 880

(1) Les dépenses de location correspondent aux contrats de location non capitalisés
(2) Voir note 3.14 Contrats de location
(3) Contrats de service associés aux contrats de location

En 2020, les frais de personnels incluent une charge liée aux paiements en action de 283 247 euros contre 341 768 euros en 2019.
En 2019, le Groupe a enregistré une charge exceptionnelle de 562 k€ relative aux indemnités de départ de son Directeur général en mai 2019.

Frais marketing et communication

En 2020, le Groupe n'a pas reconnu de dépenses marketing & commerciales.

Frais marketing & commerciaux (Montants en euros)

31/12/2020

31/12/2019

Frais de personnel

Honoraires

42 809

Communication, frais de représentation et déplacement

2 541

Autres

4 209

Total net

49 559

Résultat Opérationnel courant

La perte opérationnelle courante est stable, s’établissant à 7,57 millions d’euros en 2020 contre une perte de 7,87 millions d’euros en 2019.

Résultat Opérationnel

La perte opérationnelle s’établit à 8,45 millions d’euros en 2020 contre une perte de 8,87 millions d’euros en 2019.

Résultat financier

Le résultat financier est une charge de 0,70 million d’euros pour l’exercice 2020. Elle résulte principalement du paiement des intérêts de l’emprunt obligataire mis en place avec Kreos Capital en septembre 2016 ainsi que les intérêts calculés sur les avances remboursables « SIGHT AGAIN ».

Impôt sur les sociétés

Compte tenu des déficits constatés, le Groupe n’a pas enregistré de charge d’impôt sur les sociétés.

Résultat net de l’exercice et résultat net par action

Le Groupe affiche respectivement une perte nette de 9,15 millions d’euros et 9,88 millions d’euros au titre des exercices 2020 et 2019.

La perte par action émise s’est élevée respectivement à (0,27) euro et (0,44) euro par action pour les exercices clos aux 31 décembre 2020 et 2019.


TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE

(Montants en euros)

Au 31 décembre

2 020

2 019

Capacité d’autofinancement avant résultat financier et impôt

Résultat de l’exercice

(9 150 194)

(9 875 913)

Réconciliation du résultat net et de la trésorerie utilisée pour les activités opérationnelles

Amortissements, dépréciations et pertes de valeur

813 905

517 741

Moins-value de cession

265

Provisions

(197 719)

218 213

Subventions publiques

(133 059)

(276 500)

Résultat financier

340 394

392 171

Contrats de location

349 249

352 618

Charges calculées liées aux paiements en actions

435 519

370 843

Engagement de retraite

39 825

27 216

Capacité d’autofinancement avant résultat financier et impôt

(7 501 815)

(8 273 611)

Stocks

Autres créances

159 183

104 857

Fournisseurs et comptes rattachés

395 681

(140 941)

Autres passifs courants

41 425

21 562

Flux de trésorerie nets liés aux activités opérationnelles

(6 905 525)

(8 288 132)

Acquisitions/Cessions d'immobilisations corporelles

(82 169)

(34 059)

Acquisitions d'immobilisations incorporelles

Acquisitions (diminution) d'immobilisations financières

279 667

5 801

Flux de trésorerie nets liés aux activités d’investissement

197 498

(28 258)

Augmentation (diminution) des Avances Remboursables

2 267 680

Augmentation (diminution) des Emprunts et Dettes financières

(509 136)

(2 224 816)

Paiement de dettes de loyers

(331 497)

(331 030)

Actions d'autocontrôle

(7 093)

3 134

Augmentation de capital

9 062 546

2 031 179

Flux de trésorerie nets liés aux activités de financement

10 482 500

(521 533)

Trésorerie, équivalents de trésorerie à l’ouverture

6 791 500

15 629 424

Trésorerie, équivalents de trésorerie à la clôture

10 565 973

6 791 500

(Diminution) / Augmentation de la trésorerie

3 774 473

(8 837 924)



Capacité d’autofinancement avant résultat financier et impôt

La consommation de trésorerie liée aux activités opérationnelles a diminué de 9 % en 2020 atteignant 6,91 millions d’euros à comparer à 8,29 millions d’euros en 2019. La baisse de la consommation de trésorerie est liée à la suspension des études de faisabilité et la baisse du rythme de production des systèmes Prima durant le deuxième trimestre 2020. Hors éléments exceptionnels, la consommation de trésorerie liée aux charges administratives a augmenté sur le quatrième trimestre notamment dans le cadre des travaux de rapprochement avec la Société Second Sight Medical Product, Inc.

Flux de trésorerie liés aux activités d’investissement

En 2020, le Groupe s'est fait rembourser le montant des cautions de financement payées à Kreos Capital en raison de sa sortie du mécanisme de financement obligataire en septembre dernier.

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

Les flux nets de trésorerie liés aux activités de financement se sont élevés à 10,5 millions d’euros en 2020. Ils reflètent principalement l’augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription de 7,3 millions d’euros réalisée en juillet dernier, le tirage de 2 tranches d’ORNAN de 1,25 million d’euros chacune auprès de ESGO, l’obtention d’un prêt garanti par l’Etat à hauteur de 2,5 millions d’euros et l’encaissement des derniers montants de subventions et avances remboursables relatives au projet « SIGHT AGAIN » pour un total de 2,7 millions d’euros. Par ailleurs le Groupe est sorti du mécanisme de financement obligataire de Kreos Capital en septembre 2020.

Au total, Pixium Vision clôture l’exercice 2020 avec une position nette de trésorerie de 10,6 millions d’euros contre 6,8 millions d’euros un an auparavant.


BILAN

(Montants en euros)

31/12/2020

31/12/2019

ACTIF

Actifs non courants

Immobilisations incorporelles

1 726 725

2 361 384

Immobilisations corporelles

387 036

484 378

Droit d'utilisation

1 218 490

1 324 356

Actifs financiers non courants

78 364

336 625

Total des actifs non courants

3 410 615

4 506 744

Actifs courants

Stocks et en-cours

Créances clients et comptes rattachés

2 736

5 472

Autres actifs courants

2 151 926

2 310 076

Trésorerie et équivalents de trésorerie

10 565 974

6 791 500

Total des actifs courants

12 720 636

9 107 048

TOTAL DE L’ACTIF

16 131 251

13 613 792

PASSIF

Capitaux propres

Capital social

2 638 022

1 462 093

Primes liées au capital

13 414 980

85 163 586

Réserves

(2 443 299)

(73 049 369)

Réserves règlementées

25 223

Résultat

(9 150 193)

(9 875 913)

Total des capitaux propres

4 484 734

3 700 398

Passifs non courants

Avances remboursables à long terme

4 681 820

2 629 865

Autres emprunts obligataires à long terme

2 012 864

3 157 352

Dette de location à long terme

980 721

1 057 309

Provisions non courantes

175 780

188 660

Total des passifs non courants

7 851 185

7 033 185

Passifs courants

Avances remboursables à court terme

500 000

Provisions courantes

48 204

260 000

Fournisseurs et comptes rattachés

1 236 496

843 010

Dette de location à court terme

277 110

288 635

Autres emprunts obligataires à court terme

35 716

468 737

Autres passifs courants

1 697 806

1 019 826

Total des passifs courants

3 795 332

2 880 209

TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES

16 131 251

13 613 792


Eléments de l’actif

Au 31 décembre 2020, le total de bilan de la Société s’élevait à 16,13 millions d’euros contre 13,61 millions d’euros un an plus tôt.

Actif non courant

Les actifs non courants nets s’élevaient respectivement à 3,14 millions d’euros et 4,51 millions d’euros aux 31 décembre 2020 et 2019.

Ils regroupent les actifs incorporels, corporels et financiers non courants ainsi que le droit d’utilisation en application de la norme IFRS16.

  • les actifs incorporels, respectivement d’un montant de 1,73 million d’euros et 2,36 millions d’euros au 31 décembre 2020 et 2019, sont constitués principalement des brevets rachetés à la société Intelligent Medical Implants. La diminution entre les deux exercices résulte de l’amortissement des brevets acquis et de la constatation de perte de valeur de 0,4 million d’euros sur certains d’entre eux, non maintenus ou tombés dans le domaine public.

  • les actifs corporels, respectivement d’un montant de 0,39 million d’euros et 0,48 million d’euros au 31 décembre 2020 et 2019, correspondent essentiellement à des acquisitions de matériel industriel et de laboratoire. La baisse correspond à aux amortissements des équipements de recherche et développement.

  • le droit d’utilisation, respectivement de 1,22 million d’euros et 1,32 million d’euros au 31 décembre 2020 et 2019, correspond au coût de l’actif loué, principalement les locaux, pendant la durée du contrat.

  • les actifs financiers non courants ont diminué en 2020 passant de 0,34 million d’euros à 0,1 million d’euro. Cette baisse est liée au remboursement des paiements anticipés des deux dernières mensualités des deux tranches de l’emprunt obligataire au profit de Kreos capital.

Actif courant

Les actifs courants nets s’élevaient respectivement à 12,72 millions d’euros et 9,11 millions d’euros aux 31 décembre 2020 et 2019. Les actifs courants nets sont principalement composés :

·des autres actifs courants :

(Montants en euros)

31/12/2020

31/12/2019

Fournisseurs, avances et acomptes

95 758

72 181

État, Crédit d’Impôt Recherche, CICE

1 400 288

1 692 137

État, TVA

262 115

78 582

Produits à recevoir

260 000

Contrat liquidité

65 353

52 231

Charges constatées d’avance

270 408

148 733

Autres

58 004

6 212

Total net

2 151 926

2 310 076

Au 31 décembre 2020, les autres actifs courants sont principalement constitués du Crédit d’Impôt Recherche à recevoir au titre de 2020 pour 1 383 023 euros.

·des disponibilités et valeurs mobilières de placement, réparties comme suit :

(Montants en euros)

31/12/2020

31/12/2019

Disponibilités

10 565 974

6 791 500

Dépôts à terme

Total net

10 565 974

6 791 500

Eléments du passif

Capitaux propres

Au 31 décembre 2020 et 2019, le montant des capitaux propres s’élevaient respectivement à 5,1 millions d’euros et 3,7 millions d’euros. Les capitaux propres se décomposent comme suit :

  • 16,1 millions d’euros de capital et de prime d’émission au 31 décembre 2020 (86,6 millions d’euros au 31 décembre 2019),

  • Les réserves comprennent principalement les pertes des exercices précédents. Il est à noter que le Groupe en 2020 a imputé un montant de report à nouveau de 80 millions d’euros à sa prime d’émission portant les réserves et réserves réglementées à 2,42 millions d’euros contre 73 millions d’euros en 2019.

  • Perte de 8,56 millions d’euros constatée au cours de l’exercice 2020

Passifs non courants

Les passifs non courants sont constitués des emprunts, des avances remboursables, des dettes de locations long terme et des engagements de retraite selon la norme IAS19. Les passifs non courants 2020 ont augmenté à la suite de l’encaissement du Prêt Garanti par l’Etat et des avances remboursables relatives au projet SIGHT AGAIN. Ils s’élèvent à 7,85 millions d’euros et 7,03 millions d’euros respectivement au 31 décembre 2020 et 31 décembre 2019. Les provisions non-courantes correspondent à des engagements sur les retraites.

Passifs courants

Ce poste du bilan regroupe principalement les dettes d’exploitation décomposées comme suit :

  • Provisions courantes : 0,48 million d’euros au 31 décembre 2020. Cette provision correspond à un risque de perte à la suite de débits frauduleux constatés en 2020 sur le compte bancaire du Groupe.

  • Dettes de locations court terme : 0,28 million d’euros au 31 décembre 2020 (0,29 million d’euros au 31 décembre 2019).

  • Dettes fournisseurs : 1,24 million d’euros au 31 décembre 2020 (0,84 million d’euros au 31 décembre 2019)

  • Dettes sociales : 0,96 million d’euros au 31 décembre 2020 (0,98 million d’euros au 31 décembre 2019)

  • Dettes fiscales : 96 759 euros au 31 décembre 2020 (33 749 euros au 31 décembre 2019)

  • Produits constatés d’avance : 0,63 million d’euros au 31 décembre 2020 correspondant à l’avantage économique constaté du fait du taux préférentiel appliqué au PGE.

  • Avances remboursables : 1er remboursement de 500 000 euros prévu dans le projet SIGHT AGAIN.

  • Emprunts et dettes financières à court terme : 35 716 euros au 31 décembre 2020 correspondant à la juste de valeur de 3 ORNAN émises et non convertis à la date de clôture. Au 31 décembre 2019, le Groupe avait comptabilisé en dette financière la valeur équivalente à 43 bons ORNAN émis et non convertis, résultant de la première tranche tirée de 1,25 million d’euros relative au contrat de financement avec European Select Growth Opportunities Fund (ESGO).

Pièce jointe