La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 624,75
    -117,47 (-0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Comment peut-on savoir si le noyau de la Terre a changé de sens ?

D’après une étude, le noyau interne de la Terre aurait cessé sa rotation, avant de se remettre à tourner… dans l’autre sens. La réalité est un peu plus complexe.

Dans les tréfonds de notre planète, derrière le manteau puis le noyau externe liquide, on trouve le noyau : c’est le cœur de la Terre. Aussi appelé graine en raison de sa forme de boule, cette partie du noyau est solide. Bien que la structure soit si profonde qu’elle ne puisse être étudiée qu’indirectement, des scientifiques suggèrent que ce noyau interne serait en rotation rapide. En cause, la confrontation magnétique entre le manteau et la croûte, au sein de quoi le noyau est pris en étau.

Mais voilà que de nouveaux travaux suggèrent maintenant que cette rotation se serait arrêtée, avant de repartir dans le sens inverse. Publiée le 23 janvier 2023 dans Nature Geoscience, cette étude est bien loin de faire l’unanimité.

La structure en couches de notre planète (version simplifiée). // Source : Canva/modifié
La structure en couches de notre planète (version simplifiée). // Source : Canva/modifié

Le constat proposé est le suivant : le noyau tournait très rapidement dans un sens (la première étude à l’évoquer date de 1996), vers l’est, puis en 2009, sa rotation semble s’être soudain arrêtée, avant de repartir dans le sens inverse, vers l’ouest.

Une inversion du cycle du noyau tous les 35 ans

Ces travaux reposent notamment sur les ondes sismiques des séismes répétés (dits « multiplets ») provenant du cœur de la Terre.

[Lire la suite]