Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 509,19
    -54,61 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    15 522,58
    -108,20 (-0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0817
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 113,25
    -519,35 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 963,62
    -11,89 (-0,24 %)
     

La perte de niveau de vie des enfants de parents divorcés enfin chiffrée

Illustration Capital / Freepik

Le constat est connu, mais il n’avait jamais été quantifié. Dans une note publiée ce mercredi 31 janvier, France Stratégie, organisme rattaché à Matignon, et l’Institut national d’études démographiques (Ined) chiffrent la perte de niveau de vie pour les enfants en cas de séparation de leurs parents. Chaque année, 380 000 enfants voient leurs parents divorcer, ce qui entraîne une baisse de leur niveau de vie. La chute est de 19% en moyenne l’année de la rupture et de 12% cinq ans après.

Cette régression n’a rien d’étonnant. Elle résulte à la fois de la perte du revenu du conjoint mais aussi de la fin de la division de certains coûts incompressibles, comme la facture d’électricité. Mais elle est aussi le reflet de la situation des femmes sur le marché du travail. Logiquement, ces dernières percevant des rémunérations moins élevées que les hommes ou étant plus nombreuses sans activité, le niveau de vie de leur enfant en pâtit lorsqu’il vient s’installer exclusivement chez leur mère - le cas le plus fréquent. La perte est de 25% l’année de la séparation, contre 11% si l’enfant réside chez son père. L’écart s'atténue ensuite avec le temps.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’assurances habitation

Si le constat pour les enfants est inquiétant, la dégradation de leur niveau de vie est en partie atténuée par différents mécanismes de solidarité et par des changements de situations salariale et patrimoniale. La note d'analyse explique que, mécaniquement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ehpad, aide à domicile : ce que le Sénat veut changer avec la loi «Bien vieillir»
La crise financière des Ehpad racontée par une directrice d’établissement en difficulté
Ehpad en difficulté financière : pourquoi la grogne monte chez les maires et les directeurs
«Je vis simplement» : Yolande Moreau dévoile le montant de sa confortable retraite
Colère des agriculteurs : leur retraite va bien augmenter… mais pas tout de suite