La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 712,24
    -397,55 (-1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Pernod Ricard ne déçoit pas, l’action résiste : le conseil Bourse

Pixabay

Pernod Ricard surnage à la Bourse de Paris aujourd’hui, alors que le CAC 40 reste plombé par les craintes liées à l’inflation à la politique monétaire de la BCE et de la Fed. Le n°2 mondial des spiritueux, qui vient de publier les comptes de son exercice décalé, a dépassé sur un an les 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+21%) - une première -, sur fond de forte demande dans toutes les catégories de produits, avec une bonne dynamique dans les différentes régions du Monde. Pernod Ricard a toutefois fait moins bien que son grand concurrent Diageo.

“La fin des restrictions sanitaires en Europe et aux Etats-Unis ainsi que la forte reprise des ventes dans les aéroports ont permis cette hausse record du chiffre d’affaires”, explique Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l'analyse de marchés chez eToro, qui souligne que les profits ont bondi de près de moitié, grâce entre autres à une baisse des frais financiers et à un effet de change positif. Satisfait, le courtier Stifel a maintenu son avis "conserver" et son objectif de cours de 192 euros.

Pernod Ricard va gâter ses actionnaires, en augmentant son dividende de plus de 30%, tandis que les rachats d’actions vont se poursuivre. Pour l’exercice en cours clos fin juin 2023, le groupe s'attend à une "croissance dynamique et diversifiée du chiffre d'affaires". Si Pernod Ricard pourrait pâtir de l’érosion du pouvoir d’achat des ménages (forte inflation) et des pressions sur la consommation et la croissance économique, Citi juge (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rentrée : septembre, un mois souvent très dangereux pour la Bourse
Bourse : les actions risquent de chuter jusqu'en hiver, Morgan Stanley tire la sonnette d’alarme
CAC 40 : la Bourse face à la crainte d'une prochaine hausse des taux de la BCE
Pernod Ricard enregistre des résultats records en 2021/22
L'euro remonte, porté par le gaz et l'hypothèse d'une BCE audacieuse