Publicité
La bourse ferme dans 7 h 41 min
  • CAC 40

    7 404,37
    -109,36 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 796,69
    -65,18 (-1,34 %)
     
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0844
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 375,00
    -40,70 (-1,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 215,92
    -1 674,79 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 310,55
    -27,63 (-2,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,93
    -0,66 (-0,85 %)
     
  • DAX

    18 180,24
    -207,22 (-1,13 %)
     
  • FTSE 100

    8 095,92
    -57,77 (-0,71 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • HANG SENG

    17 006,99
    -304,06 (-1,76 %)
     
  • GBP/USD

    1,2883
    -0,0024 (-0,19 %)
     

PER pour les enfants mineurs : profitez du plan d’épargne retraite tant qu’il est encore temps

Morsa Images / Getty Images

Le plan d’épargne retraite (PER) pour les mineurs, c’est malheureusement peut-être bientôt fini. Présenté au Conseil des ministres du 27 septembre 2023, le projet de loi de finances (PLF) pour 2024 instaure que seules les personnes majeures pourront adhérer à un PER ou alimenter un contrat déjà ouvert. Cette mesure, si elle était définitivement adoptée, serait appliquée à compter du 1er janvier 2024. Ouvrir un PER pour un enfant mineur présente pourtant plusieurs avantages, tant pour l’enfant que les parents.

L’adhésion à un PER pour un mineur est simple. Il suffit que les représentants légaux (les deux parents ou le tuteur) de l’enfant ouvrent et signent en son nom un plan, comme ils pourraient le faire pour un classique Livret A ou un contrat d’assurance vie. Jusqu’à la majorité de l’enfant, ce sont les parents qui gèrent le PER.

>> Notre service - Comparez les performances des plans d’épargne retraite (PER) grâce à notre simulateur

Pour les parents, le premier avantage est de bénéficier d’une économie d’impôt. En effet, les versements volontaires effectués sur le PER sont déductibles du revenu imposable, y compris pour un enfant mineur. Ce dernier étant généralement rattaché au foyer fiscal de ses parents, le versement agira donc sur leurs revenus, comme s’ils avaient effectué directement l’opération sur leur propre contrat.

PUBLICITÉ

Bien sûr, le montant du versement déductible est plafonné. Comme pour ses parents, le mineur bénéficie de son propre disponible fiscal dédié à l’épargne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

PER : 7 critères pour faire les bons choix
PER : 7 critères pour faire les bons choix
Impôt sur la fortune immobilière : la facture va grimper pour certains contribuables
Impôt sur la fortune immobilière : la facture va grimper pour certains contribuables
Crédit immobilier : la Caisse d’épargne lance deux offres dédiées aux jeunes acheteurs