Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 359,24
    -3 023,32 (-4,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Payer avec la paume de la main : ce nouveau moyen de paiement qui pourrait collecter nos données personnelles

Capital / Freepik

Bientôt, sera-t-il possible de payer sans même sortir sa carte bancaire ou son téléphone ? C’est déjà le cas aux Etats-Unis. L’application Amazon One permet aux clients de scanner leur main en 3d et d'enregistrer ce que l’on appelle une empreinte palmaire ou veineuse. Ainsi, pour éviter les files d’attente dans les magasins partenaires, l’utilisateur passe sa main devant un capteur qui lui permet de régler ses achats. Le géant Amazon a annoncé que ce service a déjà été utilisé plus de 8 millions de fois.

En France, l’entreprise Ingenico, spécialisée dans les terminaux de paiement, tente d’importer ce processus. Invité sur BFMTV en février 2023, Michel Léger, vice-président exécutif mondial du développement des solutions chez Ingenico, défendait cette pratique : «le fait de garder ce geste d'amener la main vers le terminal de paiement est un élément de confiance pour le consommateur».

Cette solution de paiement, de plus en plus répandue aux États-Unis, soulève des préoccupations concernant la protection des données personnelles. Ces empreintes palmaires sont des données biométriques permettant une identification physique ou biologique. En cas de piratage, le risque d’usurpation d’identité serait donc important. Capital a posé 3 questions à Cécile Vernudachi, avocate spécialisée en droit du numérique et des données personnelles dans le cabinet Anders Avocats, pour y voir plus clair.

Capital : Amazon permet aux Américains de payer avec la paume de leurs mains. Une telle solution pourrait-elle (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vous avez un chien ? Attention à cette amende de 750 euros encore méconnue
Loto : un joueur remporte deux millions d'euros dans la Sarthe mais ne s'est toujours pas manifesté
Déclaration de revenus : quel est le plafond pour ne pas payer d'impôt en 2024 ?
Il gagne le gros lot à la loterie, mais perd tout en huit ans
Assurance vie : vous pouvez obtenir jusqu'à 5% de rendement sans risque ou presque