Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 898,04
    -1 050,91 (-1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,34 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

«Pass rail» : le gouvernement obtient un accord in extrémis des présidents de région

PIXABAY

Imbroglio autour du «pass rail». Verra-t-il le jour ou pas ? Ce mercredi 3 avril, le ministre des Transports, Patrice Vergriete, était presque sûr de lui sur franceinfo : il ne verrait pas le jour, «à moins d'un changement de pied des présidents de région aujourd'hui même». Impossible d’être «opérationnels en 2024», ajoutait-il. Dans l’émission Le Grand Témoin, il fustigeait l’absence d’accord des présidents de région, en particulier trois d’entre eux : celui de la région Normandie, Hervé Morin, celui de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, et celui de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez.

Patrice Vergriete avait lancé un dernier appel sans trop y croire : «Si aujourd'hui, ils reviennent là-dessus, on le met en place dès 2024, mais pour être opérationnels en 2024, il faut que la décision tombe aujourd'hui.» Mais les choses se sont finalement décantées, comme l’a appris l’AFP, puisque le ministre des Transports a annoncé un accord in extremis : «Toutes les régions françaises sont finalement d'accord pour mettre en place cet été un ‘pass rail’», a-t-il indiqué, en précisant qu’il serait bien réservé aux moins de 27 ans.

Selon le ministre, «la situation vient de se décanter à l'instant», comprendre dans la soirée de ce mercredi. Pour rappel, ce «pass rail» devait permettre à l’origine à tous les Français, peu importe l’âge, de circuler de façon illimitée en TER et Intercités à travers tout le territoire grâce à un forfait mensuel unique de 49 euros par mois. Un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Européennes 2024 : mais au fait, à quoi sert un député européen ?
Parcoursup : le site en panne, le délai pour valider ses vœux repoussé à ce jeudi 22 heures
«Carte de transport gratuite» : attention, il s'agit d'une arnaque
Déserts médicaux : après les médecins, les pharmacies en voie de disparition ?
Comment éviter que les assureurs désertent les zones à risque ? Vers une épidémie de rougeole lors des JO ? Le Flash éco du jour