La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 871,63
    +283,97 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    13 014,67
    -17,01 (-0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0009 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    39 559,39
    -6 457,82 (-14,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 291,55
    -96,36 (-6,94 %)
     
  • S&P 500

    4 090,25
    +27,21 (+0,67 %)
     

Pajemploi : la déclaration d'avril est ouverte... mais pas le formulaire « chômage partiel »

Benoît LETY
·1 min de lecture
Garde d'enfants : chômage partiel
Garde d'enfants : chômage partiel

Non - par cohérence avec la fermeture des crèches -, puis le flou, puis finalement « oui mais »... Pour ce 3e confinement, le maintien de l'activité des assistants et assistantes maternelles a fait l'objet d'un couac de la communication gouvernementale, début avril. Avant de mettre les professionnels en question et les parents employeurs dans une posture délicate au cours du week-end de Pâques pour l'organisation des semaines suivantes.

Le communiqué daté du vendredi 2 avril et signé par le secrétaire d'Etat en charge de l'Enfance Adrien Taquet ouvrait la porte à l'accueil des enfants par les assistants et assistantes maternelles et micro-crèches, mais... uniquement en cas de « nécessité absolue ». Le gouvernement a en effet recommandé aux parents de ne pas recourir à ce système de garde hors du domicile familial, sans décider de le suspendre. Libre à chacun, ensuite, de définir cette « nécessité absolue ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : comment déduire les frais de garde d'enfants
- Livret Orange Bank : un taux à 2%, qui dit mieux ?
- Gaz : les tarifs réglementés d'Engie repartent à la hausse en mai