Marchés français ouverture 5 h 15 min
  • Dow Jones

    30 775,43
    -253,88 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 028,74
    -149,16 (-1,33 %)
     
  • Nikkei 225

    26 268,30
    -124,74 (-0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0471
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    19 437,53
    +166,27 (+0,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,25
    +4,78 (+1,11 %)
     
  • S&P 500

    3 785,38
    -33,45 (-0,88 %)
     

Ils paient une taxe sur les ordures ménagères alors que les éboueurs ne passent plus

La métropole assume totalement la facturation de ce service qu'elle estime être un "impôt et pas une redevance". Elle reçoit chaque année deux millions d'euros dans la zone.

La situation semble ubuesque, mais c'est pourtant celle à laquelle sont confrontées des dizaines d'entreprises d'une zone industrielle de la région de Marseille. Celles-ci doivent payer une taxe chaque année sur la collecte des déchets. Jusque-là, rien d'anormal, sauf que les éboueurs ne passent plus, raconte France 2. Dans la zone du Vieux-Port, la métropole Aix-Marseille-Provence gère la collecte des ordures, mais les élus locaux ont acté un "retrait du service public de collecte en zone d'activités économiques" dans une délibération officielle. Cela fait donc deux ans que les éboueurs ne passent plus dans cette zone.

À Vitrolles, dans le parc d'activités de Vitropole, plus d'éboueurs, alors les sociétés ont dû avoir recours à de sociétés privées. Et cela a un coût. Un gérant d'hôtel, facture en main, la chiffre à 3.440 euros par an. Un coût, qui serait plus ou moins facile à encaisser, s'il n'avait pas eu la mauvaise surprise de découvrir dans son avis d'impôts locaux la fameuse taxe d'enlèvement des ordures ménagères alors que le service ne fonctionne plus. "Depuis janvier 2020, on a la double peine : je paye une fois mes poubelles sur la taxe foncière (3.641 euros), et une autre fois sur une gestion mutualisée de nos poubelles (3.440 euros)", fustige-t-il au micro de France 2.

700 entreprises concernées

Une erreur ? Pas du tout. Contactée par nos confrères, la métropole, qui gère le dossier, assume complètement de facturer cette taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Selon elle, il s'agit d'un "impôt (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Voici les 10 pays qui taxent le plus les riches dans le monde

Mauvaise nouvelle pour les futurs acheteurs immobiliers, la véritable revalorisation de votre retraite en juillet… Le flash éco du jour
Corée du Nord : l'OMS alarme sur les contaminations au Covid, Pyongyang parle de cas de "fièvre"
Amber Heard condamnée à verser une somme colossale à Johnny Depp pour diffamation
Transport aérien : perturber un voyage en avion sera plus sanctionné
Covid-19 : avant l'été, le port du masque n'est plus obligatoire dans ces deux pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles