Marchés français ouverture 4 h 50 min
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 364,75
    +244,25 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    0,9916
    +0,0031 (+0,32 %)
     
  • HANG SENG

    18 037,89
    -50,08 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    20 582,11
    +36,34 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    463,75
    +5,34 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     

Pétrole : l'Opep+ réduit sa production pour la première fois depuis plus d'un an

Pixabay

C'est la première fois depuis plus d'un an. Les pays de l'Opep+ ont décidé ce lundi de réduire leur production afin de soutenir les prix. Les représentants des treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés ont convenu de "revenir aux quotas du mois d'août", soit une baisse de 100.000 barils comparé à septembre, a annoncé dans un communiqué l'alliance, dont le siège est à Vienne. Le groupe, qui se réunissait pas visioconférence, laisse la porte ouverte à de nouvelles discussions avant la prochaine rencontre du 5 octobre, "pour répondre si nécessaire aux développements du marché". Au fil de ses rendez-vous mensuels, l'Opep+ résiste aux appels des Occidentaux pour ouvrir plus largement ses vannes afin de contenir l'envolée des cours et une inflation au plus haut depuis des décennies.

Portés par la nouvelle, les cours des deux références mondiales du brut prenaient plus de 3%, à 96,40 dollars le baril de Brent de la mer du Nord et 89,80 dollars celui de WTI vers 12H50 GMT (14H50 à Vienne). "Cette baisse symbolique n'est pas une réelle surprise après les murmures de ces dernières semaines", a réagi dans une note Caroline Bain, analyste de Capital Economics. Le ministre saoudien de l'Energie, Abdelaziz ben Salmane, avait semblé ouvrir la porte, il y a une dizaine de jours, à l'hypothèse d'une coupe, dénonçant un marché "tombé dans un cercle vicieux de faible liquidité et de volatilité extrême". Affectés par des perspectives économiques mondiales (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Korian : une aide-soignante risque 12.000 euros d'amende à cause d'un tee-shirt
L’euro plombé par la crise du gaz, la BCE peut-elle lui sauver la mise ? Le conseil Bourse
Smartphones : Apple leader du marché aux États-Unis pour la première fois
SNCF : le scénario noir pour cet hiver
La santé intégrative pour tous !