La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 476,41
    +750,90 (+2,61 %)
     
  • Nasdaq

    10 797,61
    +221,99 (+2,10 %)
     
  • Nikkei 225

    26 215,79
    +278,58 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    0,9797
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    19 969,13
    +212,46 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,97
    +9,61 (+2,21 %)
     
  • S&P 500

    3 675,43
    +89,81 (+2,50 %)
     

Le pétrole sur le fil du rasoir, l’Iran pourrait faire son retour : le conseil Bourse

Le pétrole est à la peine. Les barils de référence Brent et WTI ont effacé tous les gains réalisés depuis l’invasion de l’Ukraine. Au-delà du rebond initié hier, favorisé par la diminution des stocks de brut américain, les perspectives sont particulièrement incertaines. Goldman Sachs s’attend à une forte reprise des cours sur les prochains mois, tandis que notre chroniqueur Alain Corbani, responsable pôle matières premières chez Finance SA et gérant du fonds Global Gold and Precious, a envoyé hier un message de prudence.

Alors que la guerre en Ukraine et ses implications (les sanctions des puissances occidentales) ont fortement déstabilisé les marchés du pétrole, avec des “tensions extrêmes sur les flux”, les cours du Brent et du WTI ont dégringolé depuis le pic de mi-juin, les opérateurs anticipant une consommation de pétrole plus faible que prévu, du fait en particulier de “la contraction de l'activité aux Etats-Unis et des chiffres en net recul en Chine”, relève Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l'analyse de marchés chez eToro.

Par ailleurs, l’impact de la guerre en Ukraine, des restrictions Covid-19 et de l’inflation sur la croissance économique mondiale a amené l'Opep à abaisser pour la troisième fois depuis avril sa prévision de croissance de la demande de pétrole cette année.

En face, c’est-à-dire du côté de l’offre, les perspectives sont plutôt à la hausse. En effet, du fait des implications du conflit avec la Russie, “les discussions sur le nucléaire iranien ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

16.000 dollars par minute, les gains colossaux du plus grand trader américain au premier semestre 2022
Valneva présente un vaccin contre le chikungunya
Turquie : la banque centrale sabre le taux d'intérêt malgré l'inflation, la livre plonge
Rock-en-Seine : dans les coulisses de la préparation du festival
Vous pourrez bientôt profiter d'une connexion Internet haut débit… sur le Kilimandjaro