Marchés français ouverture 1 h 36 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 595,35
    -552,16 (-1,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    27 909,04
    -322,00 (-1,14 %)
     
  • BTC-EUR

    42 108,86
    -5 757,05 (-12,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,36
    -171,47 (-10,96 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Orange: Information financière au 31 mars 2021

Orange
·28 min de lecture


Communiqué de presse
Paris, le 22 avril 2021

Information financière au 31 mars 2021

Très bonne dynamique commerciale dans l’ensemble du Groupe qui soutient la stabilisation de l'EBITDAaL

Croissance du chiffre d'affaires tirée en premier lieu par la forte performance de l'Afrique et Moyen-Orient

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

10 315

10 265

10 394

0,5 %

(0,8)%

EBITDAaL

2 565

2 573

2 601

(0,3)%

(1,4)%

eCAPEX (hors licences)

1 760

1 566

1 580

12,4 %

11,4 %

EBITDAaL - eCAPEX

805

1 007

1 021

(20,1)%

(21,2)%

Le chiffre d’affaires du Groupe Orange est en hausse de +0,5%1 au 1er trimestre 2021 grâce au rebond des ventes d'équipements et à l’excellente performance des services fixes haut débit et IT et intégration.

La croissance est essentiellement portée par l’Afrique et Moyen Orient qui réalise sa meilleure performance au cours d’un 1er trimestre depuis 10 ans (+7,1%) et par les Autres pays d’Europe2 (+2,2%). Le segment Entreprises revient en légère croissance (+0,4%) tandis que la France résiste à -0,2% et que l'Espagne demeure en fort recul (-7,4%).

L’EBITDAaL du Groupe est en très léger déclin (-0,3%), au terme d'un trimestre pleinement affecté par la crise contrairement au 1er trimestre 2020.

Le niveau des eCAPEX au 1er trimestre est en ligne avec les objectifs du Groupe pour l'année 2021. Ils augmentent de 12,4% par rapport au 1er trimestre 2020, notamment du fait des investissements Réseaux et de moindres cessions d’actifs.

Orange réalise à nouveau de très bonnes performances commerciales avec un nouveau record de ventes nettes FttH pour un 1er trimestre.

Les services IT et intégration sont en forte croissance avec en particulier une augmentation du chiffre d'affaires d’Orange Cyberdefense de 16% sur un an.

Les offres 5G sont désormais disponibles dans 5 pays. En France, nous couvrons désormais 239 communes avec la 5G.

Commentant la publication de ces résultats, Stéphane Richard, Président-Directeur Général du groupe Orange a déclaré :

« Malgré les effets de la crise sanitaire, encore sensibles au premier trimestre, le Groupe fait preuve de résistance et parvient à maintenir son chiffre d’affaires en croissance (+0,5%) et à stabiliser son EBITDAal (-0,3%). Le chiffre d’affaires est soutenu par les remarquables performances en Afrique et au Moyen-Orient où la croissance dépasse les 7% et où Orange franchit le cap des 130 millions de clients mobile. En Europe, la croissance atteint +2,2%, en dehors du marché espagnol dont le redressement reste une priorité. Le marché Entreprises poursuit l’amélioration observée depuis la chute du T2 2020 lors du premier confinement. Les services IT et intégration se développent fortement, à l’image des activités de Cloud ainsi que Digital et Data dont les chiffres d’affaires ont bondi respectivement de +5% et +11% sur un an.

En France, les performances commerciales sont très solides et nous affichons un nouveau record de ventes nettes FttH pour un 1er trimestre, cela nous permet d’atteindre près de 5 millions de clients sur la fibre. Par ailleurs, Orange Bank compte 1,5 million de clients en Europe et plus de 500 000 pour Orange Bank Africa.

Les offres 5G sont disponibles dans 5 pays européens et nous couvrons 239 communes en France. La forte demande pour les smartphones 5G augure d’une adoption rapide de cette technologie par nos clients.

Grâce à l’établissement d’un partenariat en Pologne autour d’un projet de Fiberco, nous continuons à concrétiser notre stratégie dans le domaine des infrastructures, dans la continuité d’Orange Concessions en France, et de Totem, notre TowerCo européenne. Tous les objectifs annoncés à ce titre il y a un an seront ainsi atteints et dans de très bonnes conditions financières.

Enfin, je suis fier de souligner qu’Orange continue à être à la hauteur de ses responsabilités face à la crise sanitaire grâce à la force de ses réseaux et à l’engagement de ses salariés, que je remercie chaleureusement. »

Analyse des chiffres-clés du Groupe

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du Groupe Orange s’élève à 10,3 milliards d'euros au 1er trimestre 2021, en hausse de +0,5% sur un an à base comparable malgré la crise sanitaire qui a pleinement impacté ce trimestre contre seulement 2 semaines d'impact au 1er trimestre 2020. Cette croissance est alimentée par les ventes d'équipements qui progressent de 10,8%, les services fixes haut débit qui augmentent de 5,3% et les services IT et intégration qui augmentent de 5,1%. Du fait de la poursuite des restrictions concernant les voyages, le roaming baisse en revanche fortement (-31,1% sur un an).

L'Afrique & Moyen-Orient dont le chiffre d'affaires progresse de 7,1% est le principal moteur de cette croissance. La Pologne affiche également de bons résultats avec une croissance de 4,1%.

Evolution de la base clients

La base de clients convergents compte 11,13 millions de clients sur l'ensemble du Groupe au 31 mars 2021, en hausse de +2,8% sur un an.

Les services mobiles comptent 216,6 millions d’accès au 31 mars 2021, en hausse de +1,2% sur un an, dont 78,0 millions de forfaits, en augmentation de +0,9%.

Les services fixes totalisent 45,0 millions d’accès au 31 mars 2021, en baisse de -0,3% sur un an. Les accès fixes bas débit sont en baisse de -3,5% tandis que les accès très haut débit fixe poursuivent leur croissance (+6,2%) avec de très bons résultats particulièrement en France et en Pologne.

Les services financiers mobiles élargissent leur base de clients en intégrant près de 300 000 clients professionnels et atteignent 1,5 million de clients en Europe et plus de 500 000 pour Orange Bank Africa.

EBITDAaL

L'EBITDAaL Groupe s'élève à 2,56 milliards d’euros au 1er trimestre 2021 en baisse de -0,3%. La baisse du roaming a pesé pour -42 millions d'euros.

L'EBITDAaL des activités télécoms est de 2,59 milliards d’euros, en baisse de -0,6%.

eCAPEX

Les eCAPEX Groupe s'élèvent à 1,8 milliard d'euros au 31 mars, en augmentation de 194 millions d’euros, du fait principalement de la baisse des cessions d’actifs, mais également d'une accélération des investissements ralentis au 1er trimestre 2020 en raison de la crise. Cette accélération est particulièrement marquée en France et en Afrique et Moyen-Orient.

Au 31 mars 2021, Orange compte 49,3 millions de foyers raccordables au FttH à travers le monde (en croissance de 22,2% sur un an) et dépasse les 50 millions de foyers raccordables au très haut débit (FttH et câble).

Orange a poursuivi au 1er trimestre 2021 l’exécution de sa stratégie d’infrastructure de son plan Engage 2025. Après la création d’Orange Concessions en janvier 2021, puis le lancement de sa TowerCo européenne TOTEM en février, le Groupe a annoncé le 12 avril 2021 la création d’une FiberCo en Pologne qui soutiendra le déploiement de la fibre optique dans les zones où l’accès aux infrastructures à très haut débit est limité ou inexistant. La FiberCo, valorisée 605 millions d’euros par l'opération, inclura 2,4 millions de lignes dont 1,7 million à déployer au cours des cinq prochaines années.

Evolution du portefeuille d’actifs

Il n'y a pas eu d'évolution significative du portefeuille d'actifs au 1er trimestre 2021.

Suite à son annonce du 2 décembre 2020, Orange SA a lancé le 8 avril 2021 son offre publique d’acquisition volontaire conditionnelle sur 47,09% du capital d'Orange Belgium au prix de 22 euros par action. L'offre, dont le prospectus a été approuvé par l'Autorité des Services et Marchés Financiers belge (FSMA), sera ouverte jusqu'au 23 avril 2021.

Perspectives 2021

Le Groupe maintient ses objectifs financiers pour 2021 tels qu'annoncés le 18 février 2021, à savoir :

  • un EBITDAaL stable négatif,

  • un niveau d'eCAPEX compris entre 7,6 et 7,7 milliards d'euros,

  • un cash-flow organique des activités télécoms supérieur à 2,2 milliards d’euros,

  • un ratio dette nette / EBITDAaL des activités télécoms maintenu autour de 2x à moyen terme.

Pour mémoire, ces objectifs tiennent compte de l’allocation des 2,2 milliards d’euros reçus fin 2020 suite à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien contentieux fiscal, qui vise à générer de la valeur ajoutée pour le Groupe à long terme mais a un impact sur les objectifs à court terme.

Dividende

Comme déjà annoncé, l’Assemblée générale du 18 mai 2021 statuera sur la distribution d’un dividende 2020 de 0,70 euro par action, plus 0,20 euro lié à la décision favorable du Conseil d’Etat au sujet d’un ancien litige fiscal. Du fait d’un acompte de 0,40 euro versé le 9 décembre 2020, le solde du dividende qui sera proposé à l’AG s’élèvera à 0,50 euro par action et sera payé en numéraire le 17 juin 2021, la date de détachement étant fixée au 15 juin 2021.

Au titre de l’exercice 2021, le versement d’un dividende de 0,70 euro par action sera proposé à l’Assemblée générale des actionnaires de 2022. Un acompte de 0,30 euro par action sera versé en décembre 2021.

___________________________________________________________________________________

Le Conseil d’administration d’Orange SA s’est réuni le 21 avril 2021 et a examiné les résultats consolidés au 31 mars 2021.

Des informations plus détaillées sur les résultats et les indicateurs de performance du Groupe sont disponibles sur le site Internet d’Orange www.orange.com/resultats-consolides.

Analyse par secteur opérationnel

France

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

4 404

4 415

4 431

(0,2)%

(0,6)%

Services facturés aux clients

2 688

2 692

2 692

(0,2)%

(0,2)%

Convergence

1 154

1 137

1 137

1,5 %

1,5 %

Mobile seul

559

563

565

(0,7)%

(1,0)%

Fixe Seul

975

993

991

(1,8)%

(1,6)%

Services aux opérateurs

1 286

1 319

1 336

(2,5)%

(3,7)%

Ventes d'équipements

269

252

252

6,6 %

6,6 %

Autres revenus

162

151

151

6,9 %

7,2 %

Bonne performance de la convergence et de la fibre

Le 1er trimestre 2021 a continué d'être affecté par des mesures de restriction sanitaire, avec notamment la fermeture d'environ un tiers de nos boutiques représentant 40% de nos ventes.

Malgré cette base comparable défavorable par rapport à un 1er trimestre 2020 encore peu impacté par la crise sanitaire, Orange France affiche une baisse très limitée de son chiffre d'affaires, qui aurait même été quasiment stable hors contre-effet des promotions sur les offres de lecture numérique.

Le chiffre d'affaires des services facturés aux clients hors offre de lecture numérique est en croissance de 0,1% grâce aux bonnes performances commerciales de la fibre et des services convergents qui font plus que compenser le déclin structurel du RTC et l’ impact négatif de la crise sur le roaming clients. Hors offres de lecture numérique et hors RTC, le chiffre d’affaires des services facturés aux clients affiche une progression de 1,9%.

Les ventes d’équipements sont à nouveau en croissance bénéficiant de la sortie de nouveaux terminaux 5G.

Le chiffre d’affaires des services aux opérateurs est en recul, principalement du fait de la baisse de l’itinérance nationale et de la chute structurelle des revenus du réseau cuivre en raison du succès de la fibre.

Sur le plan commercial, l’ARPO convergent est toujours en croissance (+0,20€) sur un an hors offres de lecture numérique, malgré la baisse du roaming et des revenus liés aux contenus.

Avec +32 000 ventes nettes, les contrats mobile (hors M2M) ont bien résisté compte tenu d'un environnement compétitif très actif sur l’entrée de gamme sans que cela ne remette en cause la stabilité des prix sur les offres principales.

La Fibre continue de réaliser d'excellentes performances avec +385 000 ventes nettes, un record pour un 1er trimestre et un niveau proche du record absolu de +388 000 ventes nettes au 4ème trimestre 2020. Sur un an, Orange enregistre près de 1,4 million de clients FttH supplémentaires, une progression de 38,9%.

Europe

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

2 583

2 646

2 685

(2,4)%

(3,8)%

Services facturés aux clients

1 727

1 808

1 831

(4,5)%

(5,7)%

Convergence

666

690

695

(3,6)%

(4,2)%

Mobile seul

719

772

781

(6,9)%

(8,0)%

Fixe Seul

265

274

280

(3,3)%

(5,3)%

IT & services d'intégration

77

71

74

7,7 %

3,9 %

Services aux opérateurs

454

471

478

(3,7)%

(5,1)%

Ventes d'équipements

368

323

331

14,2 %

11,3 %

Autres revenus

34

44

45

(22,9)%

(24,6)%

Solides performances commerciales en amélioration tendancielle, mais le chiffre d'affaires du 1er trimestre reste sous pression en raison de l'Espagne

Le chiffre d’affaires Europe (intégrant l'Espagne, la Pologne, la Belgique et le Luxembourg, la Roumanie, la Slovaquie et la Moldavie) reste en recul au 1er trimestre 2021 mais la baisse est sensiblement moindre qu'au 4ème trimestre. Cette évolution est due à l'Espagne dont le chiffre d'affaires perd 7,4% sur un an tandis que le chiffre d'affaires des Autres pays d'Europe progresse de 2,2% avec notamment de très bons résultats en Pologne en croissance de 4,1%.

La baisse des services facturés aux clients (-4,5%) explique la majeure partie de cette évolution et n'est que partiellement compensée par le fort rebond des ventes d'équipement (+14,2%). Les services aux opérateurs sont en baisse de 3,7% en raison de la baisse du roaming.

Les performances commerciales de la zone Europe restent positives avec +64 000 ventes nettes de contrats mobile hors M2M et +62 000 sur le haut-débit fixe, dont 126 000 prises FttH.

En Espagne, le chiffre d'affaires continue de se détériorer, notamment les services facturés aux clients qui marquent une baisse de 10,2% sur un an, principalement en raison de l'impact de la re-tarification de notre base de clients existante au 2ème semestre 2020. Par ailleurs, les services aux opérateurs sont en recul de 2,3%.

Grâce au repositionnement de nos offres, les performances commerciales de l'Espagne restent toutefois positives pour le 3ème trimestre consécutif, avec +10 000 ventes nettes dans les services convergents, +49 000 ventes nettes pour le FttH et +24 000 pour les contrats mobile hors M2M.

Afrique & Moyen-Orient

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

1 488

1 389

1 445

7,1 %

3,0 %

Services facturés aux clients

1 301

1 185

1 233

9,8 %

5,5 %

Mobile seul

1 137

1 047

1 094

8,5 %

3,9 %

Fixe Seul

160

131

133

21,8 %

20,4 %

IT & services d'intégration

4

6

6

(31,2)%

(32,0)%

Services aux opérateurs

153

173

181

(11,3)%

(15,1)%

Ventes d'équipements

24

21

20

15,4 %

19,4 %

Autres revenus

9

10

10

(6,1)%

(11,3)%

Performance commerciale toujours excellente

Le chiffre d’affaires de l'Afrique Moyen-Orient a poursuivi au 1er trimestre 2021 une forte croissance portée par la data mobile, Orange Money et le haut débit fixe :

  • La base 4G atteint 36,1 millions de clients, en augmentation de +36,0% sur 12 mois ;

  • Le nombre de clients fixe haut débit croît de +38,4% sur un an atteignant 1,8 million de clients avec un chiffre d'affaires en hausse de 38,2% ;

  • Orange Money poursuit sa forte croissance, avec un chiffre d’affaires en progression de +18,9%. La base clients atteint 22 millions de clients actifs en progression de 18% sur un an.

La base de clients mobile a augmenté de 6,0% sur un an et atteint 130,9 millions de clients.

Cette croissance exceptionnelle a été principalement soutenue par les sous-groupes Sonatel et Côte d’Ivoire et par l’Égypte. La moitié des pays de la zone affiche une croissance à deux chiffres avec des performances particulièrement fortes en Guinée, au Burkina Faso, au Mali et au Cameroun.

Entreprises

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

1 907

1 900

1 934

0,4 %

(1,4)%

Fixe Seul

918

953

974

(3,7)%

(5,7)%

Voix

288

303

307

(4,9)%

(6,0)%

Données

630

650

667

(3,2)%

(5,6)%

IT & services d'intégration

769

723

737

6,4 %

4,4 %

Mobile *

220

223

223

(1,3)%

(1,4)%

Mobile Seul

157

163

166

(3,9)%

(5,2)%

Services aux opérateurs

12

10

10

19,1 %

19,1 %

Ventes d'équipements

52

50

48

3,2 %

7,6 %

Retour à la croissance du chiffre d'affaires grâce au fort rebond de l’IT et des services d’intégration

Poursuivant la tendance observée depuis le 3ème trimestre 2020, le segment Entreprises renoue avec la croissance grâce à une forte reprise du chiffre d'affaires de l'IT et des services d’intégration, tiré à la fois par les revenus de la Cybersécurité en hausse de +16% sur un an et du Cloud en hausse de +5%.

Les revenus de l'IT et des services d’intégration dépassent désormais 40% des revenus totaux du secteur opérationnel.

Cette performance a compensé le recul du Mobile3, toujours impacté par la baisse du roaming, des services traditionnels de voix, ainsi que de la Data qui continue de souffrir des annulations d'événements du fait de la crise sanitaire.

Opérateurs Internationaux & Services Partagés

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

364

374

374

(2,5)%

(2,5)%

Services aux opérateurs

255

272

271

(6,3)%

(5,9)%

Autres revenus

109

101

103

7,8 %

6,6 %

Le chiffre d’affaires des Opérateurs Internationaux et Services Partagés enregistre un recul de 2,5%.

Les services aux opérateurs internationaux restent très impactés par la crise sanitaire et la poursuite des restrictions aux voyages internationaux avec un recul des services de voix et la transformation des usages au bénéfice des opérateurs OTT.

Les autres revenus sont en croissance grâce à Orange Marine portée par ses nouvelles activités de relevés de fonds (Survey), et malgré des activités de contenus toujours affectées par la fermeture des salles de cinéma et le report de la sortie de plusieurs films.

Services Financiers Mobiles

Les services financiers mobiles comptent désormais 1,5 million de clients en Europe dont près de 300 000 clients professionnels nouvellement intégrés, porteurs de cartes Anytime ou titulaires d’assurances mobiles.

En France, la part des entrées en relation réalisées à travers des offres payantes continue de croitre et atteint 94% au 1er trimestre 2021 contre 51% au 1er trimestre 2020.

En Espagne, l'activité commerciale est soutenue avec plus de 100 000 clients à fin mars 2021.

Orange Bank Africa compte déjà 514 000 clients dont 63% ont souscrit un crédit.

Calendrier des événements à venir

18/05/2021 – Assemblée générale annuelle

29/07/2021 - Publication des résultats du 1er semestre 2021

26/10/2021 - Publication des résultats du 3ème trimestre 2021

Contacts

presse : 01 44 44 93 93



Tom Wright
tom.wright@orange.com

Olivier Emberger
olivier.emberger@orange.com



communication financière : 01 44 44 04 32
(analystes et investisseurs)

Patrice Lambert-de Diesbach
p.lambert@orange.com

Samuel Castelo
samuel.castelo@orange.com

Aurélia Roussel
aurelia.roussel@orange.com

Andrei Dragolici
andrei.dragolici@orange.com

Louise Racine
louise.racine@orange.com

actionnaires individuels : 0 800 05 10 10

Avertissement

Ce communiqué contient des informations prospectives concernant la situation financière, les résultats et la stratégie d’Orange. Bien que nous estimions qu’elles reposent sur des hypothèses raisonnables, ces informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, y compris des problématiques qui nous sont inconnues ou ne sont pas considérées à présent comme substantielles et il ne peut être garanti que les événements attendus auront lieu ou que les objectifs énoncés seront effectivement atteints. Des informations plus détaillées sur les risques potentiels pouvant affecter nos résultats financiers sont disponibles dans le document d'enregistrement universel déposé le 17 mars 2021 auprès de l'Autorité des marchés financiers et dans le rapport annuel (Form 20-F) enregistré le 18 mars 2021 auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. Sous réserve de la réglementation applicable, Orange ne s’engage nullement à mettre à jour les informations prospectives à la lumière des développements futurs.

Annexe 1 : Indicateurs-clés financiers

Données trimestrielles

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
à base
comparable

T1 2020
en données
historiques

variation
à base
comparable

variation
en données
historiques

Chiffre d'affaires

10 315

10 265

10 394

0,5 %

(0,8)%

France

4 404

4 415

4 431

(0,2)%

(0,6)%

Europe

2 583

2 646

2 685

(2,4)%

(3,8)%

Afrique & Moyen-Orient

1 488

1 389

1 445

7,1 %

3,0 %

Entreprises

1 907

1 900

1 934

0,4 %

(1,4)%

Opérateurs Internationaux & Services partagés

364

374

374

(2,5)%

(2,5)%

Eliminations intra-Groupe

(432)

(459)

(475)

EBITDAaL (1)

2 565

2 573

2 601

(0,3)%

(1,4)%

dont Activités télécoms

2 592

2 607

2 635

(0,6)%

(1,6)%

En % du chiffre d'affaires

25,1 %

25,4 %

25,3 %

(0,3 pt)

(0,2 pt)

dont Services Financiers Mobiles

(28)

(35)

(34)

19,8 %

17,8 %

eCAPEX

1 760

1 566

1 580

12,4 %

11,4 %

dont Activités télécoms

1 754

1 559

1 574

12,5 %

11,4 %

en % du chiffre d'affaires

17,0 %

15,2 %

15,1 %

1,8 pt

1,9 pt

dont Services Financiers Mobiles

6

7

6

(3,4)%

9,0 %

EBITDAaL - eCAPEX

805

1 007

1 021

(20,1)%

(21,2)%

(1) Les ajustements de présentation de l’EBITDAaL sont décrits à l'annexe 2.

Annexe 2 : Tableau de passage des données ajustées aux éléments du compte de résultat

Données trimestrielles

T1 2021

T1 2020
en données historiques

En millions d’euros

Données ajustées

Ajustements de présentation

Compte de résultat

Données ajustées

Ajustements de présentation

Compte de résultat

Chiffre d'affaires

10 315

-

10 315

10 394

-

10 394

Achats externes

(4 342)

(2)

(4 344)

(4 378)

-

(4 378)

Autres produits opérationnels

146

-

146

137

-

137

Autres charges opérationnelles

(100)

(57)

(157)

(86)

(2)

(88)

Charges de personnel

(2 169)

(31)

(2 199)

(2 195)

(19)

(2 215)

Impôts et taxes d'exploitation

(881)

-

(881)

(915)

-

(915)

Résultat de cession d'actifs immobilisés, de titres et d'activités

na

6

6

na

57

57

Coûts des restructurations

na

(106)

(106)

na

(6)

(6)

Dotations aux amortissements des actifs financés

(21)

-

(21)

(9)

-

(9)

Dotations aux amortissements des droits d'utilisation

(358)

-

(358)

(317)

-

(317)

Pertes de valeur des droits d'utilisation

-

-

-

-

-

-

Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés

(0)

0

na

(0)

0

na

Intérêts sur les dettes locatives

(27)

27

na

(29)

29

na

EBITDAaL

2 565

(163)

na

2 601

58

na

Principaux litiges

(54)

54

na

-

-

na

Charges spécifiques de personnel

(27)

27

na

(17)

17

na

Revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités

6

(6)

na

57

(57)

na

Coûts des programmes de restructuration

(106)

106

na

(6)

6

na

Coûts d'acquisition et d'intégration

(9)

9

na

(4)

4

na

Intérêts sur les dettes liées aux actifs financés

na

(0)

(0)

na

(0)

(0)

Intérêts sur les dettes locatives

na

(27)

(27)

na

(29)

(29)

Annexe 3 : Tableau de passage des CAPEX économiques
aux investissements incorporels et corporels

En millions d’euros

T1 2021

T1 2020
en données
historiques

eCAPEX

1 760

1 580

Neutralisation du prix de cession des actifs immobilisés

19

182

Licences de télécommunication

277

2

Actifs financés

20

58

Investissements incorporels et corporels

2 076

1 822

Annexe 4 : Indicateurs-clés de performance

En milliers, en fin de période

Au 31 mars
2021

Au 31 mars
2020

Nombre de clients des services convergents

11 129

10 825

Nombre d'accès mobiles (hors MVNO) (1)

216 624

208 532

dont

Accès mobiles de clients convergents

19 991

19 291

Accès mobiles seuls

196 633

189 241

dont

Clients avec forfaits

78 069

74 860

Clients avec offres prépayées

138 556

133 671

Nombre d'accès fixes (2)

44 985

45 193

Nombre d'accès fixes Retail

29 400

29 349

Nombre d'accès fixes haut débit

21 913

20 776

dont

Accès très haut débit (THD)

10 230

8 105

Accès fixes des clients convergents

11 129

10 825

Accès fixes seuls

10 784

9 952

Nombre d'accès fixes bas débit

7 487

8 572

Nombre d'accès fixes Wholesale

15 585

15 844

Total des accès Groupe (1+2)

261 609

253 725

Les données 2020 sont à base comparable.

Les indicateurs-clés par pays sont présentés dans le document "Orange investors data book Q1 2021", accessible sur le site du Groupe orange.com, à la rubrique Finance/Résultats consolidés/ 2021 : https://www.orange.com/fr/derniers-resultats-consolides

Annexe 5 : glossaire

Chiffres clés

Données à base comparable : des données à méthodes, périmètre et taux de change comparables sont présentées pour la période précédente. Le passage des données historiques aux données à base comparable consiste à conserver les résultats de la période écoulée et à retraiter les résultats de la période correspondante de l’exercice précédent, dans le but de présenter, sur des périodes comparables, des données financières à méthodes, périmètre et taux de change comparables. La méthode utilisée est d’appliquer aux données de la période correspondante de l’exercice précédent, les méthodes et le périmètre de la période écoulée ainsi que les taux de change moyens utilisés pour le compte de résultat de la période écoulée. Les variations en données à base comparable permettent de refléter l’évolution organique de l’activité. Les données à base comparable ne constituent pas des agrégats financiers définis par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

EBITDAaL ou "EBITDA after Leases": résultat d’exploitation, avant dotations aux amortissements des actifs immobilisés, avant effets liés aux prises de contrôle, avant reprise des réserves de conversion des entités liquidées, avant pertes de valeur des écarts d’acquisition et des actifs immobilisés, avant résultat des entités mises en équivalence, après charges d’intérêts sur dettes locatives et dettes liées aux actifs financés, et ajusté des effets des principaux litiges, des charges spécifiques de personnel, de la revue du portefeuille d'actifs immobilisés, de titres et d'activités, des coûts des programmes de restructuration, des coûts d'acquisition et d'intégration et, le cas échéant, d’autres éléments spécifiques systématiquement précisés, qu’il s’agisse de produits ou de charges. L’EBITDAaL ne constitue pas un indicateur financier défini par les normes IFRS et peut ne pas être comparable aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

eCAPEX ou "CAPEX économiques" : (i) investissements corporels et incorporels hors licences de télécommunication et hors actifs financés, (ii) diminués des prix de cession des actifs immobilisés. Les e-CAPEX ne constituent pas un agrégat financier défini par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

Cash-Flow Organique (activités télécoms) : le cash-flow organique des activités télécoms correspond, sur le périmètre des activités télécoms, au flux net de trésorerie généré par l’activité, diminué (i) des remboursements des dettes locatives et des dettes sur actifs financés, et (ii) des acquisitions et cessions d’immobilisations incorporelles et corporelles, nettes de la variation des dettes de fournisseurs d’immobilisations, (iii) hors licences de télécommunication décaissées et hors effet des principaux litiges décaissés (et encaissés). Le Cash-Flow Organique (activités télécoms) ne constitue pas un agrégat financier défini par les normes IFRS et peut ne pas être comparable aux indicateurs dénommés de façon similaire par d’autres entreprises.

Convergence

La base-clients et le chiffre d'affaires facturés aux clients (hors ventes d'équipements) de la Convergence concernent les offres convergentes définies comme la combinaison a minima d’un accès haut débit fixe et d’un forfait mobile, et souscrites par les clients du marché grand public.

ARPO Convergent : le chiffre d’affaires trimestriel moyen par offre convergente (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services des offres convergentes grand public facturés aux clients généré sur les trois derniers mois (hors ajustements IFRS15) par la moyenne pondérée du nombre d’offres convergentes grand public sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par offre convergente.

Indicateurs de performance

Les accès fixes Retail correspondent au nombre d’accès fixes de détail (grand public et entreprises) comprenant, d’une part, les accès haut débit (xDSL, FTTx, câble, 4Gfixe, satellite…), et d’autre part, les accès bas débit (accès RTC, publiphonie et autres).

Les accès fixes Wholesale correspondent au nombre d’accès fixes haut débit et bas débit opérés par Orange auprès des autres opérateurs.

Services Mobile Seul

Le chiffre d'affaires des services Mobile Seul concernent les revenus facturés aux clients des offres mobiles hors ceux de la Convergence grand public et hors ventes d'équipements. La base-clients regroupe les clients des forfaits hors Convergence grand public, les forfaits machine-to-machine et les prépayés.

ARPO Mobile Seul : le chiffre d’affaires trimestriel moyen Mobile Seul (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services Mobile Seul (hors machine-to-machine et hors ajustement IFRS15) généré sur les trois derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients Mobile Seul (hors machine-to-machine) sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par client Mobile Seul.

Services Fixe Seul

Le chiffre d'affaires des services Fixe Seul inclut le chiffre d'affaires des services fixes hors ceux de la Convergence grand public et hors ventes d'équipements : téléphonie fixe classique, fixe haut débit, solutions et réseaux d’entreprise (à l’exception de la France, où l'essentiel des solutions et des réseaux d’entreprise est porté par le secteur Entreprises). Pour le secteur Entreprises, le chiffre d’affaires des services fixes seuls comprend les ventes d’équipements de réseau liés à l’exploitation des services de voix et de données. La base-clients est constituée des clients de la téléphonie fixe et du haut débit fixe, hors les clients de la Convergence grand public.

ARPO Fixe Seul haut débit : le chiffre d’affaires trimestriel moyen Fixe Seul haut débit (ARPO) est calculé en divisant le chiffre d’affaires des services du Fixe Seul haut débit (hors ajustement IFRS15) généré sur les trois derniers mois par la moyenne pondérée du nombre de clients Fixe Seul haut débit sur la même période. L’ARPO est exprimé en chiffre d’affaires mensuel par client Fixe Seul haut débit.

IT & services d'intégration

Le chiffre d'affaires de l'IT et des services d’intégration inclut les revenus des services de communication et de collaboration unifiés (Local Area Network et téléphonie, conseil, intégration, gestion de projet, offres de vidéoconférence), les services d'hébergement et d'infrastructure (dont le cloud computing), les services applicatifs (gestion de la relation clients et autres services applicatifs), les services de sécurité, les services liés au machine-to-machine (hors connectivité), ainsi que les ventes d'équipements liées aux produits et services ci-dessus.

Services aux opérateurs

Le chiffre d'affaires réalisé avec les autres opérateurs inclut (i) les services mobiles aux autres opérateurs qui regroupent le trafic mobile entrant, le roaming visiteurs, le partage de réseaux, l'itinérance nationale et les opérateurs de réseaux virtuels (MVNO), et (ii) les services fixes aux autres opérateurs qui comprennent notamment l'interconnexion nationale, les services aux opérateurs internationaux, les services d'accès à haut et très haut débit (accès fibre, dégroupage de lignes téléphoniques, ventes d'accès xDSL), et la vente en gros de lignes téléphoniques.

1 Sauf mention contraire, toutes les variations figurant dans le présent communiqué sont en données à base comparable.

2 Europe hors Espagne

3 Les revenus du Mobile incluent les services mobiles et les ventes d’équipements mobiles facturés aux entreprises, et le trafic mobile entrant des entreprises facturé aux autres opérateurs.

Pièce jointe