La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 520,28
    +256,80 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 869,47
    +14,50 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 461,29
    -91,78 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    361,78
    +0,35 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    3 570,43
    +12,89 (+0,36 %)
     

Où en est Orange Bank trois ans après ?

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture

Ce fut un des événements des années 2010 dans le domaine de la banque de détail : début novembre 2017, Orange Bank devenait la première banque, au monde, lancée par un opérateur télécom. Une création, donc, qui avait valeur de test : les consommateurs étaient-ils prêts à confier les clés de leur compte et de leurs moyens de paiement à un acteur dont ce n’est pas la spécialité première ?

Trois ans plus tard, la réponse est plutôt positive. Orange Bank revendique en effet 1,1 million de clients, au rythme de 40 000 supplémentaires par mois en moyenne, et émarge donc dans le club des néobanques millionnaires, avec Boursorama, Nickel, N26 ou encore Revolut. Le chiffre, toutefois, est en trompe-l’œil. Sur ce total, un tiers au moins sont des clients apportés par Orange Courtage, un spécialiste de l’assurance des smartphones récemment racheté à sa maison-mère Orange. Les clients venus pour la banque au quotidien et le crédit ne représentent donc que 65% environ du total, soit environ 715 000 personnes. Dont un certain nombre, d’ailleurs, n’y détiennent qu’un petit crédit pour financer leur smartphone.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Orange Bank ou Boursorama : quelle est la meilleure banque en ligne pour les familles ?
- Taxe d'habitation et redevance télé : la date du paiement est imminente
- Vélo électrique : faut-il prendre une assurance en plus ?