Publicité
La bourse ferme dans 4 h 48 min
  • CAC 40

    7 954,65
    +43,05 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 867,53
    +12,17 (+0,25 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0832
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 031,80
    +1,10 (+0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 307,32
    -347,74 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,56
    -1,05 (-1,34 %)
     
  • DAX

    17 373,05
    +2,60 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 685,79
    +1,30 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2682
    +0,0024 (+0,19 %)
     

Numérique : après le métavers, le métaréel !

SP

La notion de métavers (contraction de «méta» – au-delà – et «univers»), apparue en 1992 dans le roman de science-fiction «Snow Crash» de Neal Stephenson, a connu une explosion médiatique en octobre 2021, à la suite des annonces d’investissements – parfois en milliards de dollars de R&D ou d’acquisitions – de Meta (ex-Facebook), Microsoft, Sony, Ubisoft et de plusieurs marques de mode. L’objet ? Des plateformes virtuelles interactives, immersives et persistantes dans lesquelles les utilisateurs vivent une vie parallèle à travers des avatars, à l’image d’un Second Life (logiciel présentant un monde virtuel en 3D) plus élaboré, en quelque sorte.

Certains ont alors prédit une révolution industrielle et un marché potentiel de 5 000 milliards de dollars à l’horizon 2030, sachant qu’à fin 2022 le métavers représentait déjà un marché de près de 50 milliards de dollars. Cependant, l’excitation est retombée dès la crise des cryptoactifs fin 2022 et la contraction de l’économie, conduisant ses détracteurs à officialiser sa mort prématurée en 2023. Or, si le métavers dans ses développements récents est resté principalement limité à des usages récréatifs dont l’engouement s’est effectivement éteint (Roblox, Decentraland ou le français The Sandbox), il ne faut pas sous-estimer l’élan technologique sous-tendu par ces usages vers une hybridation du physique et du virtuel pour créer une nouvelle réalité étendue.

C’est cette nouvelle réalité que nous appelons le «métaréel » et que nous estimons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cryptomonnaies : le bitcoin flirte avec les 50 000 dollars
Le «père du Bitcoin» convoqué devant la justice londonienne
NFT, chaos dans le monde de l'art : Capital a vu pour vous la série-documentaire d’Arte
Art et NFT : le Musée d’Orsay se réinvente avec l’artiste Agoria
Coinbase contre la SEC : un procès dont l’issue pourrait être détonnante pour le marché crypto