Publicité
La bourse ferme dans 6 h 57 min
  • CAC 40

    7 535,29
    +32,02 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 876,77
    +37,63 (+0,78 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -13,90 (-0,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 682,30
    -195,85 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,71
    -0,45 (-0,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,79
    +0,34 (+0,43 %)
     
  • DAX

    18 086,93
    +84,91 (+0,47 %)
     
  • FTSE 100

    8 161,38
    +14,52 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2676
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Nouvelle-Calédonie : quel est le coût des dégâts matériels après les émeutes ?

DELPHINE MAYEUR / AFP

Le calme semble revenir en Nouvelle-Calédonie, où de violentes et meurtrières émeutes ont éclaté il y a une semaine, coûtant la vie à cinq personnes. Commerces incendiés, pillages, quartiers barricadés, voitures en feu… Le montant des dégâts est pour l’heure estimé à 200 millions par la CCI de Nouvelle-Calédonie. Pour rappel, les quatre journées de violences qui avaient suivi la mort de l’adolescent Nael Merzouk, l’été dernier en région parisienne, ont engendré 280 millions de dégâts.

Le ministre de l’économie Bruno Le Maire, par la voix de son cabinet, a assuré ce vendredi 17 mai qu’il «garantirait une indemnisation rapide et juste du monde économique.» Une réunion est prévue la semaine prochaine avec les assureurs, ainsi que la création d’une cellule de crise économique qui permettra d’évaluer l’ampleur des destructions. «Cette cellule aura pour objectif de faire remonter les données rapidement et de travailler à la reconstruction et la relance économique de l'île», a précisé le cabinet du ministre à la presse.

Certaines entreprises, une centaine à ce jour, ont même été «rayées de la carte», affirmait ce matin au micro de RTL Xavier Benoist, président de la fédération des industries du territoire. «Cela représente entre 1 500 et 2 000 emplois», a estimé auprès de Franceinfo Mimsy Daly, la présidente du Medef de l'archipel. «Les perspectives sont très sombres, s’inquiète-t-elle, il va falloir remettre en marche les entreprises encore debout, mais avec quels chiffres d'affaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Eurovision : un candidat offre sa prime à la lutte contre le cancer
Charles III surclassé : le premier ministre plus riche que lui
Covid : Taylor Swift est-elle à l’origine d’un cluster ?
Drogue : «la France submergée par le narcotrafic», quel est son poids dans notre pays ?
«Dette, inflation, faillites, chômage : le cocktail explosif de l’économie française»