Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 124,14
    -546,90 (-1,38 %)
     
  • Nasdaq

    16 767,39
    -34,15 (-0,20 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0814
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 555,86
    -2 025,01 (-3,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 471,21
    -31,45 (-2,09 %)
     
  • S&P 500

    5 276,06
    -30,95 (-0,58 %)
     

La note colossale que devra payer Boeing après l’immobilisation du MAX 9

SP/Boeing

L’incident de la porte arrachée sur un 737 MAX 9 en plein vol, le 5 janvier dernier, va coûter cher à Boeing. L’avionneur américain devra en effet débourser 443 millions de dollars afin d'indemniser ses compagnies aériennes clientes, rapporte le site Air Journal, ce jeudi 25 avril. L’événement avait conduit à l’immobilisation de ce type d’appareils pour inspection, entraînant l’annulation de nombreux vols. Une lourde note qui n’arrangera donc pas la santé financière de Boeing, qui a annoncé une perte légèrement inférieure au premier trimestre par rapport à la même période de l’année dernière, précisent nos confrères.

Touché par une série d’incidents depuis plusieurs mois, le constructeur aéronautique enregistre des pertes financières importantes alors qu’il n’est pas en mesure de fabriquer rapidement des avions pour générer des bénéfices. Pointé du doigt concernant la sécurité de ses appareils, Boeing veut rassurer : «Nous prendrons le temps nécessaire pour renforcer nos systèmes de gestion de la qualité et de la sécurité, et ce travail nous positionnera pour un avenir plus fort et plus stable», a déclaré le P-DG, Dave Calhoun.

Les ventes de l’avionneur américain ont ainsi chuté au premier trimestre – pour la première fois depuis près de deux ans – de 8%, à 16,6 milliards de dollars (environ 15,5 milliards d’euros). «Les chiffres du premier trimestre reflètent les mesures immédiates que nous avons prises pour réduire la production afin d’améliorer la qualité», a affirmé le responsable. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hermès : la star du luxe du CAC 40 au bord du gouffre, en Bourse ? La Chine inquiète
Casino : licenciements, refonte des magasins… la nouvelle direction tente de redresser la barre
Bénéficiez du plus grand choix de campings en Europe avec Camping Direct
Ariane 6 : dans les coulisses de l'assemblage de la fusée européenne en Guyane
Comment la Russie a mis la main sur des avoirs de la banque américaine JPMorgan