Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 813,97
    -59,02 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    16 848,19
    +15,56 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,0845
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 813,04
    +195,27 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 520,18
    -6,23 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 319,23
    -2,18 (-0,04 %)
     

Norvège : quel est ce projet fou de tunnel pour bateaux, à 300 millions d’euros ?

Getty Images / Thierry Dosogne

Alors que l’on célèbre les 30 ans de l’inauguration du tunnel sous la Manche ce lundi 6 mai, les projecteurs sont aussi tournés vers la Norvège. Le projet du tunnel maritime de Stad, appelé Stad Skipstunnel en norvégien, devrait enfin voir le jour d’ici 4 à 6 ans. A l’origine, la construction du tunnel aurait dû être achevée début 2025 au plus tard.

Mais, en 2021, au moment prévu pour le lancement des travaux, le canal de Suez a été bloqué par un embouteillage de 435 navires pendant plusieurs jours en raison de l'échouement d'un porte-conteneurs de 400 mètres. Les responsables du projet en Norvège ont alors décidé de reporter la construction de leur structure, le temps de s'assurer qu'un tel accident ne se reproduirait pas à l'intérieur du nouveau tunnel.

Contrairement au tunnel sous la Manche qui relie la France et le Royaume-Uni via le réseau ferroviaire, la Norvège voue l’utilisation exclusive du chemin de transit aux paquebots et autres cargos commerciaux. L’ambition est d’éviter le contournement de la péninsule de Stad, en reliant directement le Moldefjord à la baie de Kjøde. In fine, le pays souhaite à tout prix limiter la navigation de ses navires sur la mer de Norvège, réputée pour sa dangerosité. Selon une étude réalisée par l’entreprise Nordvest Fjordservice, pas moins de 46 accidents auraient coûté la vie à 33 personnes dans cette zone depuis 1945.

La zone géographique est également soumise à de nombreux épisodes climatiques très défavorables à la navigation. En février 2024, (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le yacht Art déco de Christine Bravo : une histoire de résilience face aux tempêtes financières
Paris sous haute sécurité : perturbations dans les transports pour la visite de Xi Jinping
Un téléphone vendu à 160 millions d’exemplaires va faire son grand retour
Attention à la flambée des impôts sur les résidences secondaires, bonne nouvelle pour les oubliés du chèque énergie… L'actu éco du jour en 120 secondes
Le Festival de Cannes en eaux troubles à une semaine des montées des marches