Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 025,29
    -587,96 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Nicole Belloubet, ministre de l'Education nationale : une «bonne nouvelle» pour les profs ?

Illustration Capital:Antoine Gyori:Corbis via Getty Images

Un retour inattendu. Nicole Belloubet, nouvelle ministre de l’Education nationale, remplace Amélie Oudéa-Castera, qui conserve son portefeuille au ministère des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques. Empêtrée dans plusieurs polémiques après ses propos sur l’école publique, la ministre a fait ses cartons et cédé sa place à celle qui fut ministre de la Justice sous le gouvernement d’Edouard Philippe.

C’est une «bonne nouvelle» pour les syndicats enseignants. «Amélie Oudéa Castera était décrédibilisée auprès des personnels compte tenu de ses déclarations. Au fil des échanges, on s’est aussi aperçu qu’il était compliqué pour elle de rentrer dans les dossiers de l’Education nationale avec la charge des sports et des Jeux», justifie Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale de la Fédération Sgen-CFDT.

Pas de doute, l’ex-socialiste a été nommé «pour apaiser» la situation, lance Guislaine David, secrétaire générale du FSU-SNUipp. Les syndicats enseignants ont en effet appelé à la grève jeudi 1er février sous la forme d’un «avertissement au gouvernement». Au total, 20% des enseignants ont participé selon l’Education nationale (47% selon les syndicats) et ont porté des revendications sur les salaires et les conditions de travail, sans oublier la défense de l’école publique malmenée après les mots de Amélie Oudéa-Castera. Une nouvelle journée de mobilisation s’est tenue le 6 février.

La nouvelle ministre connaît bien le terrain. Professeure des universités, Nicole Belloubet est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

IA : comment ChatGPT, Midjourney et ElevenLabs pourraient saboter les élections européennes
Ces trois copains ont joué 17 ans à la loterie et ont fini par gagner… 50 millions de dollars !
Ecosse : un ministre démissionne à cause d'une facture téléphonique colossale
Free : des milliers d'abonnés privés de fibre et de téléphonie dans les Yvelines
Santé de Joe Biden : le président américain peut-il être destitué ?