La bourse ferme dans 6 h 1 min
  • CAC 40

    7 193,70
    +50,70 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 297,58
    +25,39 (+0,59 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1422
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 821,30
    +4,80 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    37 475,14
    -606,68 (-1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 028,48
    +2,75 (+0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,84
    +0,02 (+0,02 %)
     
  • DAX

    15 951,44
    +68,20 (+0,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 594,41
    +51,46 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    +0,0001 (+0,00 %)
     

"Nous ne tomberons pas dans le piège": le député LR Guillaume Larrivé exclut tout rapprochement avec Éric Zemmour

·1 min de lecture
Guillaume Larrivé sur BFMTV lundi 6 décembre 2021.  - BFMTV
Guillaume Larrivé sur BFMTV lundi 6 décembre 2021. - BFMTV

876450610001_6285421984001

Pour le député Les Républicains de l'Yonne Guillaume Larrivé, les choses sont claires: Éric Zemmour est un "piège". Il ne partage pas la position de son collègue Guillaume Peltier, vice-président des Républicains, qui a écrit sur Twitter dimanche: "Comment rester insensible au discours pour la France d'Éric Zemmour?" et désigné Emmanuel Macron comme le "seul adversaire" des Républicains.

"Non. Nous ne tomberons pas dans ce piège", lui avait répondu Guillaume Larrivé moins de vingt minutes après ce message sur Twitter. Interrogé à ce propos sur notre antenne, il glisse: "c'est pas la première fois qu'on se clashe, on n'incarne pas du tout la même ligne".

"Bonimenteur" et "démago populiste"

"Pour moi c'est clair, Éric Zemmour ne saurait être traité comme un allié potentiel, il n'est pas non plus un simple concurrent, il doit être traité en adversaire. C'est nous, autour de Valérie Pécresse, qui traçons un projet avec des solutions pour la France et pour les Français", martèle le député de l'Yonne.

Aux sympathisants des Républicains qui envisagent de se tourner vers le polémiste d'extrême droite suite à la défaite au Congrès des Républicains d'Éric Ciotti, porteur d'une ligne plus dure que Valérie Pécresse, il les conjure de ne pas "tomber dans un piège qui [les] conduirait à une impasse".

"N'écoutez pas ce bonimenteur qui, passant d'un statut de polémiste à un statut d'apprenti candidat à la présentielle ne ferait que diviser la France, affaiblir la France, s'il parvenait au pouvoir", lance Guillaume Larrivé qui qualifie Éric Zemmour de "démago populiste". Il est par ailleurs convaincu qu'Éric Ciotti soutiendra la présidente de la région Île-de-France tout au long de la campagne.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles