La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 609,15
    +34,79 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 539,27
    +22,17 (+0,63 %)
     
  • Dow Jones

    30 218,26
    +248,74 (+0,83 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 842,00
    +0,90 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    15 775,08
    +59,30 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,19
    -14,05 (-3,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    46,09
    +0,45 (+0,99 %)
     
  • DAX

    13 298,96
    +46,10 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    6 550,23
    +59,96 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    12 464,23
    +87,05 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 699,12
    +32,40 (+0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    26 751,24
    -58,13 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 835,92
    +107,42 (+0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3438
    -0,0015 (-0,11 %)
     

La NASA place le premier hélicoptère interplanétaire dans le ventre de son rover martien

·2 min de lecture
La NASA place le premier hélicoptère interplanétaire dans le ventre de son rover martien
La NASA place le premier hélicoptère interplanétaire dans le ventre de son rover martien

En cas de succès, ce seront les premiers vols contrôlés jamais effectués sur une autre planète. Ingenuity n'est qu'une démonstration technologique, mais elle pourrait donner le coup d'envoi d'une nouvelle approche de l'exploration d'autres planètes. "À l'avenir, il pourrait transformer la façon dont nous faisons de la science planétaire, et éventuellement être un éclaireur afin que nous puissions déterminer où, exactement, nous devons envoyer nos robots", expliquait l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine lors d'un point de presse lundi. Voici comment fonctionne l'hélicoptère Ingenuity :

Les premières images de drone de Mars

Même pour une machine de 1,5 kg comme Ingenuity, la mince atmosphère martienne rend le vol difficile. L'air n'a que 1% de la densité de l'atmosphère terrestre. "Le premier et le plus grand défi est de fabriquer un véhicule qui soit assez léger pour s'envoler", explique MiMi Aung, qui dirige le projet d'hélicoptère au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, dans une vidéo sur l'engin spatial. "Le second est de générer de la portance".

Pour attraper suffisamment d'air, les quatre pales en fibre de carbone de l'hélicoptère doivent tourner en sens inverse à environ 2 400 tours par minute, soit environ huit fois plus vite qu'un hélicoptère de transport de passagers sur Terre. Pour alimenter toute cette rotation, des panneaux solaires placés sur le dessus du vaisseau spatial absorbent l'énergie du soleil. "C'est l'équilibre d'un système très léger, qui doit avoir assez d'énergie pour faire tourner les rotors très vite pour le soulever. Et en plus il doit être autonome", poursuit MiMi Aung.

Comme la communication avec les engins spatiaux sur Mars prend quelques minutes, les contrôleurs au sol sur Terre ne peuvent pas piloter Ingenuity en temps réel. Les ingénieurs ont donc déjà conçu et programmé cinq vols, que l'hélicoptère effectuera de manière autonome au printemps 2021.

Le premier vol permettra seulement de tester que l'hélicoptère peut décoller du sol

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'Égypte invite Elon Musk à venir voir les pyramides de Gizeh après qu'il a affirmé qu'elles avaient été construites par des extraterrestres
Microsoft veut racheter TikTok après que Trump a menacé d'interdire l'application aux États-Unis
Combien de temps il aura fallu à 11 des personnes les plus riches au monde pour devenir milliardaires
Voici comment doit se dérouler le vol retour des astronautes de la NASA à bord du Crew Dragon de SpaceX dimanche
Ces 20 robots mignons ou effrayants officient dans des magasins et restaurants