Marchés français ouverture 3 h 5 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 633,52
    +86,47 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0443
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    20 403,10
    +452,89 (+2,27 %)
     
  • BTC-EUR

    29 119,69
    -85,05 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    681,92
    +439,24 (+181,00 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

N26, Revolut, PayPal : comment déclarer vos comptes étrangers aux impôts

·1 min de lecture
Dépenses partagées dans l'application Revolut
Dépenses partagées dans l'application Revolut

Il y a les têtes d'affiche : N26, Revolut, Lydia, Orange Bank, Nickel, Ma French Bank... Et il y a les outsiders : Aumax pour Moi, Pumpkin, Bunq, Monese, CanB, OnlyOne, Helios... Tous ont en commun de proposer des services de paiement aux clients particuliers français, grâce à un compte de dépôt avec IBAN généralement reliée à une carte bancaire.

De l'extérieur, leurs offres se ressemblent. Mais si on regarde sous le capot, ils affichent de grosses différences. Certains sont des établissements de crédit à part entière (N26, Revolut, Orange Bank, Ma French Bank), d'autres non. Surtout, les comptes proposés par certains sont détenus hors de France, dans un autre pays de l'Union européenne.

C'est le cas, notamment, de :

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Présidentielle : pourquoi les banques boudent de plus en plus souvent les politiques
- Impôts 2022 : les dates limites de la déclaration dans votre département
- Orange Bank veut faire des économies

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles