Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 647,73
    +384,29 (+0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,45
    -19,65 (-1,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Moulin Rouge : malgré la chute de ses ailes, ses artisans d'exception continuent leur ouvrage

Julie Limont/ Hans Lucas pour Capital

Le Moulin Rouge a les ailes coupées depuis ce jeudi 25 avril et alors ? Leur chute à l'aube, qui n'a fait aucun blessé, n'empêchera pas le célèbre cabaret parisien d'assurer son show ce soir. «Le Moulin a 135 ans, donc il en a vu des vertes et des pas mûres», a assuré son directeur général, Jean-Victor Clerico, à l'AFP. Si vous aviez réservé, place donc à la magie du spectacle ! Qui cache un sacré envers du décor. Huit cents paires de chaussures, des tonnes de plumes d’autruche, d’oie, de faisan, des kilomètres de fils, de paillettes, de strass… pour préserver la magie de sa célèbre revue «Féerie», le Moulin Rouge compte autant sur le talent de sa centaine d’artistes maison que sur les savoir-faire ancestraux de ses artisans d’art. «Sur scène, nos costumes doivent paraître comme neufs. Or la lumière, les frottements pendant les différents tableaux de la revue… tout cela use les chaussures, les boas, les coiffes, les vestes... Nous sommes en permanence en train de les réparer ou de les remplacer. Mais pour les spectateurs, visuellement, rien ne doit changer», explique d’emblée à Capital Jean-Victor Clerico, qui nous a récemment ouvert les portes du mythique lieu de nuit parisien. Tout changer pour que rien ne change.

Pour assurer la pérennité de cette excellence, le Moulin Rouge a décidé de racheter les artisans d’art qui œuvrent depuis le début pour l’établissement. En 2002, le bottier Clairvoy est ainsi entré dans le giron du cabaret, suivi en 2007 par l’entreprise de Mine Verges, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chute des ailes du Moulin Rouge en pleine nuit : ce que l'on sait
Voyages : Pourquoi l’Arabie Saoudite pourrait devenir votre prochaine destination de vacances
Hermès crée une nouvelle maroquinerie face à la demande pour ses célèbres sacs Birkin et Kelly
Pourquoi Comptoir des Cotonniers et Princesse Tam Tam baissent leurs prix de 30% ?
Montre New Moon : certains se précipitent… pour la revente