Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 282,86
    +1 281,59 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,45
    -25,65 (-1,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Elles ont moins de 14 ans et mettent de l’anti-âge : les «Sephora Kids» inquiètent

PIXABAY

Ces préadolescentes sont surnommées les «Sephora Kids». Elles ont moins de 14 ans et ont pourtant tout l’air de pros des réseaux sociaux. Leurs vidéos publiées sur TikTok ou Instagram dans lesquelles elles vantent les bienfaits de leurs produits de beauté et expliquent leur routine soins du visage enregistrent des millions de vues. Figure de proue de ce phénomène : North West, 10 ans, la fille de Kim Kardashian et de Kanye West. Mais si cette tendance n’a pas encore gagné les fillettes françaises, elle inquiète cependant les spécialistes, rapporte Ouest-France, lundi 22 avril.

Ces derniers s’alarment notamment sur la nocivité des produits utilisés. Ces préadolescentes appliquent, en effet, des crèmes anti-âge, des sérums anti-imperfection ou encore des sticks enlumineurs. Or, ces produits sont composés d’actifs inadaptés aux enfants, tels que l’acide salicylique ou le rétinol. Si auparavant, «la seule pratique courante, c’était la pose de vernis à ongles [...] là, il est question de routines anti-âge chez des préados… On change complètement de registre. Notamment dans la composition de ces produits, formulés pour l’adulte», avertit Laurence Coiffard, enseignante-chercheuse en cosmétologie à la faculté de pharmacie de Nantes, dans le journal régional.

L’enseignante-chercheuse explique : «Un formulateur n’imagine pas [que ces produits cosmétiques] puissent être utilisés par des 9-12 ans. Il n’y a pas de réglementation pour cette tranche d’âge, donc on se retrouve avec des ingrédients (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les revenus des locataires de HLM davantage contrôlés, les Ehpad publics en grande difficulté… Le Flash éco du jour
Nouvelle menace de grève des contrôleurs aériens pour le pont de l'Ascension
Dengue : le nombre de cas en France explose à l'approche des JO
Cinq bébés morts en 2024, alerte sur l’épidémie de parvovirus B19 en France
La situation de l'emploi en France est-elle plus positive que ce qui est officiellement annoncé ?