La bourse ferme dans 4 h 23 min
  • CAC 40

    7 080,60
    -113,56 (-1,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 230,91
    -68,70 (-1,60 %)
     
  • Dow Jones

    34 715,39
    -313,26 (-0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1333
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    1 833,10
    -9,50 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    34 326,02
    -3 064,50 (-8,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    917,16
    -78,10 (-7,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,11
    -1,44 (-1,68 %)
     
  • DAX

    15 631,95
    -280,38 (-1,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 512,21
    -72,80 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 154,02
    -186,23 (-1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 482,73
    -50,03 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3556
    -0,0044 (-0,32 %)
     

Ces millions de Brésiliens « invisibles », dépourvus de papiers d’identité

·1 min de lecture
La machine administrative brésilienne semble avoir le plus grand mal à gérer ses 212,6 millions d'habitants.
La machine administrative brésilienne semble avoir le plus grand mal à gérer ses 212,6 millions d'habitants.

La machine administrative brésilienne semble avoir le plus grand mal à gérer ses 212,6 millions d?habitants. Conséquence la plus criante : des millions d?habitants du pays le plus vaste d?Amérique latine sont dépourvus de papiers d?identité. Ils sont surnommés les « invisibles », comme le relate un article d?El Pais, repéré mardi 30 novembre par nos confrères de Courrier international.

Adriana, 22 ans, fait partie de cette triste cohorte. En cause ? Son père, décédé aujourd?hui, qui ne l?a pas déclarée à l?état civil. Et les conséquences sont énormes pour la jeune femme. « Sa vie est à l?arrêt, elle ne peut pas suivre d?études, elle ne peut pas avoir un travail déclaré, elle ne peut rien faire », se lamente la mère d?Adriana dans les colonnes du quotidien hispanophone le plus consulté au monde.

À LIRE AUSSIBaverez ? L?Amérique latine face à la malédiction populiste

Racisme et misogynie

Las, près de trois millions de Brésiliens partagent le sort d?Adriana. Les prestations sociales leur sont interdites, tout comme l?accès aux soins et à l?éducation. La route vers un emploi légal leur est également barrée. Les femmes seraient particulièrement touchées par ce phénomène, subissant le racisme de leur père, qui a refusé de les déclarer à l?état civil en raison de leur couleur de peau, jugée « trop noire », explique El Pais. D?autres pères estiment par misogynie qu?elles n?ont « pas besoin de ça ».

L?État brésilien a également sa part de responsabilité, incapable de fo [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles