Publicité
Marchés français ouverture 2 h 38 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 568,37
    +129,76 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    16 782,71
    +271,02 (+1,64 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 411,51
    +716,81 (+1,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 402,08
    -3,91 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Micro-crèches : un rapport appelle à revoir le fonctionnement de ces structures pour jeunes enfants

BalanceFormCreative/Adobe Stock

Les rapports se suivent et se ressemblent. Il y a un peu moins d’un an, l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) alertait sur la qualité dégradée de certains établissements accueillant les jeunes enfants. L’Igas en remet une couche ce lundi 25 mars. Dans un rapport publié conjointement avec l’Inspection générale des finances publiques (IGF), elle alerte sur le fonctionnement des micro-crèches, ces établissements ne pouvant pas accueillir plus de 12 jeunes enfants.

Si la lumière se braque aujourd’hui sur ces structures, c’est notamment parce qu’elles sont en plein essor. Alors qu’elles représentaient 6% des places en établissement d’accueil pour jeunes enfants en 2015, cette proportion a grimpé à 13% en 2020. C’est aujourd’hui l’une des principales réponses à la pénurie d’accueil des enfants en bas âge. Et contrairement aux crèches «classiques» qui sont principalement publiques ou associatives, près de 75% des 6 800 micro-crèches sont gérées par le secteur privé lucratif.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Santé

Du fait de leur petite taille, les micro-crèches bénéficient de dérogations concernant la formation du personnel et le taux d’encadrement. Ce qui les rend «particulièrement attractives dans un contexte de pénurie des professionnels de la petite enfance et permet d’abaisser les coûts des structures, mais fait peser un risque sur la qualité de la prise en charge», pointe le rapport de l’Igas et de l’IGF.

PUBLICITÉ

Trois spécificités (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le prêt à taux zéro bientôt étendu, les fonctionnaires vont tester la semaine de 4 jours… Le Flash éco du jour
Donald Trump a dix jours pour payer une caution réduite à 175 millions de dollars
Lycéens : voici comment décrocher votre stage de seconde avant le 17 juin !
Bruno Le Maire plaide finalement pour une «imposition minimale sur les plus hauts revenus»
Boeing dans la tourmente : départ annoncé de son patron Dave Calhoun d'ici la fin de l'année