Marchés français ouverture 6 h 7 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 199,20
    +23,33 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0168
    -0,0020 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 891,78
    +75,66 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    541,50
    +6,27 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Meta ne permet toujours pas à ses employés de « parler librement » de l’avortement

Alors que la Cour suprême des États-Unis a pris la décision de ne plus protéger le droit à l’avortement, les employés de Meta, la maison-mère de Facebook, ne peuvent pas ouvertement en discuter en interne.

Aux États-Unis, l’avortement n’est plus un droit fédéral depuis le vendredi 24 juin et la décision de la Cour suprême d’annuler l’arrêt qui le protégeait. Une nouvelle terrible pour toutes les femmes du pays — mais une nouvelle dont les employés de Meta, la maison mère de Facebook, ne peuvent pas parler en interne.

Le New York Times a appris que l’entreprise avait demandé à ses employés le vendredi de ne pas discuter ouvertement de la décision de la Cour suprême sur les canaux de communication publics internes. Le journal explique que cette décision se base sur un mémo, diffusé le 12 mai par l’entreprise, qui explique que « discuter ouvertement d’avortement au travail pourrait créer un environnement de travail hostile ». Meta indique également dans ce mémo que l’entreprise a donc décidé de « ne pas autoriser les discussions ouvertes » sur ce sujet.

manny-becerra-b_e1YM7Z99A-unsplash
manny-becerra-b_e1YM7Z99A-unsplash

Meta « n’autorise pas » les discussions sur l’avortement

Le mémo interne de Meta avait déjà fait parler de lui en mai, peu de temps après sa publication.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles