La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 585,89
    +653,52 (+2,11 %)
     
  • Nasdaq

    13 583,84
    +391,49 (+2,97 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    -0,0036 (-0,30 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 360,10
    +3 872,58 (+10,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    972,30
    +44,07 (+4,75 %)
     
  • S&P 500

    3 907,45
    +96,30 (+2,53 %)
     

"Merlin": cette troupe qui continue les répétitions malgré le risque d'annulation de son spectacle

N.B. avec Jean-Marie Marchaut
·1 min de lecture
Une répétition de
Une répétition de

De l'ardeur, plus que jamais, pour continuer à y croire. Sur le papier, la première du spectacle Merlin est prévue pour le 13 février aux Folies Bergères à Paris. Et malgré le flou persistant autour de la date de réouverture des théâtres, les répétitions continuent, coûte que coûte: la troupe reste déterminée.

"Traditionnellement, dans notre métier, on est impatient, on est combatif et on a envie de montrer tout notre travail, qui s'est fait en secret", assure le comédien Arnaud Léonard.

"On veut être dans les starting-blocks"

Les 16 artistes comédiens donnent donc tout pour voir naître cette comédie musicale, qui se déroule dans l'univers légendaire et fantastique de Merlin l'enchanteur. Au programme, une dizaine de chansons à peaufiner, et plusieurs combats à l'épée à chorégraphier. Bien sûr, tout le travail de répétition se déroule dans le respect des normes sanitaires.

"Il y a beaucoup de restrictions de la part du gouvernement, mais on ne peut que comprendre: c'est quand même une crise sanitaire", explique Alexis Loizon, producteur du spectacle Merlin. "Nous ne sommes pas des enfants capricieux, on comprend, on s'adapte, peu importe le temps que ça prendra. En tout cas nous, on veut être dans les starting-blocks dès que ça réouvre".

Pour le moment, la production maintient même l'affichage du poster du spectacle dans les lieux publics et garde la billetterie ouverte, bien qu'il soit encore impossible de savoir si l'attente va durer quelques petites semaines, ou plusieurs mois.

Article original publié sur BFMTV.com