La bourse est fermée

Le Medef pourrait s'appeler "Entreprises de France"

Ne l'appelez plus Medef ­(Mouvement des entreprises de France), mais simplement Entreprises de France ou… EDF. L'organisation patronale ne voulait plus porter un nom qui lui colle à la peau depuis vingt ans. À l'époque une trouvaille de ­Maurice ­Lévy, ancien président du directoire de groupe de Publicis. Selon nos informations, l'association devrait bientôt dévoiler ses nouvelles ­dénomination et identité visuelle. En 2018, en campagne pour ­succéder à ­Pierre ­Gattaz, ­Geoffroy ­Roux de Bézieux (GRDB) en avait ­exprimé le souhait.

De quoi couper avec le passé et redonner du souffle à une institution aujourd'hui en quête de sens. Au lendemain de sa victoire, partant du diagnostic que le Medef était "une marque forte mais avec des points faibles", GRDB avait livré quelques clés. Le nouveau nom devrait "faire ­comprendre l'entreprise dans son rôle de créateur de richesses et d'emplois", formulait-il. Interrogé depuis, "la voix des entrepreneurs", comme il aime à se définir, s'était ­limité à dire que les mots "entreprises" ou "entrepreneurs" et "France" devraient y figurer.

En choisissant de s'appeler ­Entreprises de France, le syndicat patronal semble ne pas craindre de créer la confusion avec celui du premier électricien national, EDF, en pleine turbulence. Peut-être en ajoutant l'article "Les" devant le nom pour former l'acronyme "LEDF". Trois autres noms sont sur la table, dont "­France entreprises" et "Les entreprises en mouvement". Trois agences planchent sur le dossier...


Lire la suite sur LeJDD