Publicité
Marchés français ouverture 2 h 28 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 584,30
    +102,19 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 264,51
    +348,96 (+1,95 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 088,23
    -127,59 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,88
    -33,52 (-2,41 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

McDonald's accusé par Peta de servir des frites non végétariennes dans certains pays

picture alliance / Getty Images

La sortie de Peta a provoqué un petit vent de panique. L'ONG environnementale a avancé sur ses réseaux sociaux que les frites servies chez McDonald's ne conviendraient pas aux végétariens. Rapidement, les clients de la chaîne de fast-food ont fait part de leur déception après avoir appris que, dans certains pays, les frites McDonald's sont cuites avec de l'arôme de bœuf.

La nouvelle a été rendue publique par l’organisation américaine de défense des droits des animaux Peta (People for the Ethical Treatment of Animals) sur Facebook. "Même les frites de McDonald’s ne conviennent pas aux végétariens", a-t-elle lancé. Sauf qu'en réalité, seuls les États-Unis seraient concernés. La chaîne proposerait en effet des frites au goût de bœuf, grâce à un arôme artificiel à base de lait et de blé, mais sans viande, précise BFMTV.

Comme le souligne The Independent, au Royaume-Uni par exemple, les frites McDonald's sont fabriquées par McCain's à partir de pommes de terre Russet Burbank, Pentland Dell et Shepody. Sur son site, McDonald's précise bien que "les frites ne sont recouvertes d'aucune graisse ou substance provenant d'un animal" et sont frites au Royaume-Uni dans un "mélange non hydrogéné d'huile de tournesol et de colza". Elles sont donc 100 % adaptées aux végétariens et autres végétaliens.

Pas de crainte non plus à avoir du côté de la France où McDonald's est catégorique : "Nous faisons frire nos frites dans un mélange d'huiles végétales (tournesol et colza) (...). Nous n'ajoutons ni (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une bataille juridique pousse l'Institut Paul Bocuse à changer de nom
Rachat du Parc des Princes par le PSG : "un montant ridicule" tacle Anne Hidalgo
La solution de stockage économique qui fait gagner du temps
CAC 40 : les voyants restent au rouge sous un flot de résultats
Les fonderies ont repris des couleurs, et cela dure !