Marchés français ouverture 5 h 1 min

MaPrimeRénov', chèque énergie... Tout savoir sur les aides 2023 pour la rénovation énergétique

travaux rénovation 2023, aides rénovation 2023
travaux rénovation 2023, aides rénovation 2023

La chasse aux passoires thermiques est ouverte. Depuis le 1er janvier 2023, les biens les plus énergivores, étiquetés « G+ » au diagnostic de performance énergétique (DPE) ne peuvent plus être mis en location. Plus précisément, sont concernés les logements consommant plus de 450 kWh d'énergie finale par m² et par an. L'interdiction sera, d'ici 2028, étendue aux classes G et F.

Si l'interdiction ne concerne aujourd'hui que 140 000 logements sur les 30 millions de résidences principales que compte la France, l'enjeu est énorme pour le futur.

Selon une étude menée par l'Observatoire national de la rénovation énergétique (ONRE), 5,2 millions de logements sont classés F ou G, soit 17,3% du parc. Le gouvernement cherche donc à accélérer la cadence, portant en étendard le chiffre de 800 000 rénovations par an. Mais faire des travaux dans son logement pour gagner un ou plusieurs échelons au DPE peut coûter cher. Heureusement, des aides existent.

MaPrimeRénov' en 2023

Dispositif le plus connu pour aider les propriétaires à financer leurs travaux, MaPrimeRénov' voit pour 2023 son enveloppe augmenter de 500 millions d'euros supplémentaires, pour un budget total porté à 2,5 milliards d'euros. Le but : « soutenir en priorité les rénovations les plus performantes et accentuer le soutien aux ménages modestes », comme l'explique le ministère de l'Écologie sur son site internet.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Bitcoin : son cours va-t-il flamber en 2023 ?
- Gaz : une bonne et une mauvaise nouvelle pour votre facture
- Retraite : surprise, voici la vraie date de revalorisation de votre pension en 2023