Publicité
Marchés français ouverture 4 h 23 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 726,71
    +6,24 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 981,96
    -130,67 (-0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 156,72
    -1 235,23 (-1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 419,49
    +6,54 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

Mandat de grève à 91 % aux Starbucks de Surrey et Langley

SURREY et LANGLEY, Colombie-Britannique, September 13, 2023--(BUSINESS WIRE)--Les baristas du Clayton Heights Starbucks à Surrey et du Valley Centre Starbucks à Langley ont voté dans une proportion de 91 % en faveur d’accorder à leur comité de négociation la possibilité d’enclencher au moment jugé opportun des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève.

« Les baristas ont adhéré au syndicat en vue d’obtenir le respect de leur employeur et, très franchement, ils en ont assez que l’entreprise traîne les pieds et continue à leur manquer de respect en ne parvenant pas à une entente équitable », a déclaré Al Bieksa, président de la section locale 2009 du Syndicat des Métallos.

Le vote des syndiqué.e.s en faveur d’un mandat de grève constitue une claire démonstration de solidarité avec leur comité de négociation et encourage les deux parties à reprendre les négociations et à conclure une convention collective.

« Ce mandat de grève très clair renforce la solidarité de ces travailleurs et travailleuses avec leur comité de négociation, qui méritent des salaires équitables et qui doivent être en mesure de travailler lorsqu’ils sont disponibles. À l’heure actuelle, Starbucks continue d’embaucher du personnel, ce qui est une bonne chose, mais il arrive qu’elle embauche trop de monde et que tout le monde souffre de la réduction des heures de travail et du non-respect des horaires promis. Ces travailleurs ont besoin de meilleures protections assurant des heures et des horaires stables », a fait valoir Al Bieksa.

PUBLICITÉ

L’offre finale de Starbucks, présentée le 29 août, comprenait des termes provisoirement acceptés qui avaient été négociés jusqu’à présent, mais deux points essentiels restaient en attente de résolution : les heures de travail et les salaires.

« Je suis fière de ces baristas qui s’élèvent contre les injustices pour favoriser le changement et exiger des améliorations. Ensemble, nous formons un mouvement aussi fort que l’acier et qui ne peut être ignoré. Nous continuerons à nous battre jusqu’à ce que nous ayons obtenu une bonne première convention », a ajouté Al Bieksa.

Avec un mandat de grève très clair de la part des membres, le syndicat espère reprendre les négociations avec Starbucks afin d’obtenir un premier contrat de travail équitable. Si les parties ne parviennent pas à une entente, le syndicat déposera une demande de médiation auprès de la Commission des relations de travail de la Colombie-Britannique.

Le Syndicat des Métallos représente les travailleuses et travailleurs dans des cafés Starbucks à Calgary, Edmonton et Sherwood Park en Alberta, et à Victoria, Vancouver, Surrey et Langley en Colombie-Britannique, ainsi que dans des cafés de Waterloo et Ajax en Ontario. Les Métallos représentent également 225 000 membres dans presque tous les secteurs économiques au pays et constituent le plus important syndicat du secteur privé en Amérique du Nord, comptant 850 000 membres au Canada, aux États-Unis et aux Caraïbes.

Chaque année, des milliers de travailleurs et travailleuses choisissent d'adhérer au Syndicat des Métallos en raison de sa solide expérience à créer des lieux de travail plus sains, plus sécuritaires et plus respectueux, et à négocier de meilleures conditions de travail et une rémunération plus équitable, notamment de bons salaires, de bons avantages sociaux et de bonnes pensions.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20230912449141/fr/

Contacts

Pour plus d'informations :
Al Bieksa, président de la section locale 2009 du Syndicat des Métallos, 604 842-2900, abieksa@usw2009.ca
Brett Barden, Service des communications du Syndicat des Métallos, 604 445-6956, bbarden@usw.ca