La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 839,12
    -140,29 (-0,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

La malédiction de Princess Cruises, dont le paquebot accoste avec 800 passagers positifs au Covid

kees torn / Wikimedia Commons

Après le Ruby Princess, le Diamond Princess et le Grand Princess, un nouveau paquebot de croisière de la société Princess Cruises a accosté à Sydney en Australie avec à son bord des passagers positifs au Covid-19. Le 12 novembre dernier, 800 passagers du Majestic Princess ont été testés positifs selon CNN, le 13 novembre. Ce navire de croisière était à peu près à mi-chemin d'un voyage de 12 jours vers la Nouvelle-Zélande lorsque plusieurs cas de Covid-19 ont été observés. Le navire transportait 3.300 passagers et 1.300 membres d’équipage.

En mars 2020, le Ruby Princess avait aussi dû accoster en urgence à Sydney, avec 900 contaminés et 28 décédés. Mais heureusement cette fois-ci, "tous les cas positifs étaient légèrement symptomatiques ou asymptomatiques, et les passagers ont été isolés dans leurs cabines, puis séparés des autres passagers ", a expliqué Briana Latter, représentante de la société mère Princess Cruises, à CNN. Sur les 3.300 passagers et 1.300 membres d’équipage, pas moins de 800 personnes ont été testées positives au Covid-19.

Ces dernières ont ensuite débarqué, avec la consigne de suivre une période d'isolement de cinq jours, a rapporté Nine News, une filiale de CNN. Après un nettoyage intensif, le Majestic Princess a quitté Sydney pour repartir en direction de Melbourne et de la Tasmanie. L'Australie connaît depuis quelques semaines une nouvelle vague de contaminations. Cette hausse du nombre de positifs au Covid-19 se retrouve de fait chez les passagers des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis : "une bonne nouvelle pour tous", selon le gouverneur de la Banque de France
Oise : faute de facteurs, la distribution du courrier tourne au ralenti
Iran : Google, Amazon et Microsoft pourraient aider les manifestants avec cette technique
L'Iran menace Israël avec son nouveau missile hypersonique
Avec l'effondrement de Twitter, ce sont des traces de notre histoire qui pourraient disparaître