La bourse ferme dans 6 h 35 min
  • CAC 40

    6 676,19
    +63,43 (+0,96 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 123,27
    +33,97 (+0,83 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1885
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 809,30
    -7,90 (-0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    33 326,50
    -2 041,11 (-5,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    962,72
    +12,82 (+1,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,30
    -0,65 (-0,88 %)
     
  • DAX

    15 603,05
    +58,66 (+0,38 %)
     
  • FTSE 100

    7 103,79
    +71,49 (+1,02 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3914
    +0,0008 (+0,05 %)
     

L'UE va exiger davantage de rénovations de bâtiments et d'économies d'énergie, selon un document

·2 min de lecture
L'UE VA EXIGER DAVANTAGE DE RÉNOVATIONS DE BÂTIMENTS ET D'ÉCONOMIES D'ÉNERGIE, SELON UN DOCUMENT

par Kate Abnett

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne va exiger de ses membres qu'ils passent à la vitesse supérieure dans la rénovation des bâtiments gourmands en énergie et obéissent à des objectifs plus stricts en matière d'économies d'énergie, selon un projet de document consulté par Reuters.

Les bâtiments produisent plus d'un tiers des émissions de CO2 de l'UE et représentent 40% de sa consommation énergétique, ce qui fait de ce secteur un frein significatif pour les objectifs du bloc en matière de changement climatique.

En France, le secteur du bâtiment représente 44% de l’énergie consommée nationalement et émet plus de 123 millions de tonnes de C02, selon le ministère de la Transition écologique.

Un projet de proposition de la Commission européenne que Reuters a pu consulter exigerait des pays qu'ils mettent en place des mesures visant à réduire leur consommation d'énergie de 1,5% par an entre 2024 et 2030, soit près du double de l'objectif actuel de 0,8%.

Cela pourrait se faire en isolant les bâtiments ou en installant des systèmes de chauffage et de refroidissement plus efficaces sur le plan énergétique.

Bruxelles espère que les pays utiliseront les 800 milliards d'euros du plan de relance post-COVID-19 pour lancer une vague de rénovations vertes, ce qui soutiendrait l'emploi dans le secteur de la construction, les pays membres ne rénovant actuellement que 1% des bâtiments chaque année.

Selon le projet de proposition, les pays devront rénover chaque année au moins 3% des bâtiments occupés par des organismes publics, tels que des hôpitaux, des écoles ou des logements sociaux, pour les transformer en "bâtiments à consommation d'énergie quasi nulle".

La proposition pourrait encore être modifiée avant sa publication, prévue le 14 juillet, dans le cadre d'un ensemble de mesures visant à réduire plus rapidement les émissions du bloc communautaire.

Ce paquet comprendra également un nouveau système de tarification des émissions de CO2 pour les transports et les systèmes de chauffage des bâtiments, ainsi que des aides à la rénovation pour les ménages les plus modestes.

(Reportage Kate Abnett, version française Diana Mandiá, édité par Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles